Les petites anecdotes du premier Conseil des ministres

Les petites anecdotes du premier Conseil des ministres

DirectLCI
ÉLYSÉE - Ils sont arrivés au compte-gouttes, mais tous à l'heure. Les seize membres de l'équipe de de "combat" Manuel Valls se sont réunis vendredi matin à l'Elysée pour le premier Conseil des ministres. Metronews compile les petites anecdotes sur ce rendez-vous rituel de la Ve République.

"Ça a de la gueule". Ce sont les mots lâchés par Arnaud Montebourg pour qualifier le nouveau gouvernement à la sortie du Conseil des ministres.

Photo de famille. Le Conseil, qui a duré une heure et quart, s'est achevé à 11h15 par la traditionnelle photo de famille dans les jardins du palais présidentiel.

Un Premier ministre bien entouré. Autour de la grande table du Salon Murat, où se déroulent traditionnellement les Conseils des ministres, Manuel Valls était encadré par la ministre de l'Ecologie Ségolène Royal, à sa droite, et Christiane Taubira, à sa gauche. 

Valls paré pour l'Assemblée. Conformément à l'article 49-1 de la Constitution, ce premier conseil devait autoriser M. Valls à engager la responsabilité de son gouvernement mardi prochain devant l'Assemblée sur une déclaration de politique générale.

Taubira se fait attendre.
La ministre de la Justice, en vélo comme à son habitude , est arrivée la dernière- mais néanmoins à l'heure - dans la cour de l'Elysée. Les gardes n'attendaient qu'elle pour fermer les grilles du palais.

Montebourg et Sapin en tandem. Les observateurs craignent que leur improbable duo à Bercy ne fasse des étincelles ? Pour faire taire les critiques, le ministre de l'Économie et son collègue des Finances sont arrivés ensemble, à bord du même véhicule.

En voiture électrique. Tous les autres ministres sont arrivés en solo. Certains se sont faits remarquer en arrivant en voiture électrique. C'est le cas de Stéphane Le Foll, reconduit à l'Agriculture et désormais porte-parole du gouvernement.

Royal muette mais souriante. Alors que sa sortie sur l'écotaxe fait du bruit, Ségolène Royal n'a pas dit un mot aux journalistes. Elle était en revanche tout sourire en retrouvant cette cour qu'elle n'avait plus revue depuis le 12 septembre 2012, lors d'une réception des présidents de régions.

Rebsamen "concentré". C'est l'une des deux seules nouvelles têtes, avec Ségolène Royal, du gouvernement Valls. Le ministre du Travail, François Rebsamen, s'est dit "concentré" au moment d'entrer de plein pied dans sa première expérience ministérielle. Benoît Hamon, propulsé à la tête d'un grand ministère de l'Education, a quant à lui parlé d'un "sentiment "positif".

Tête-à-tête Valls-Hollande. Le Premier ministre avait été le premier vendredi matin à serrer la main du chef de l'Etat. Comme il est de coutume, les deux hommes ont eu un entretien à 9 h 30.

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter