Premiers congés de président de la République pour Macron et premiers mystères

DirectLCI
PAUSE ESTIVALE - L'Elysée a annoncé qu'Emmanuel Macron prendra "quelques jours de vacances en France" dès ce mercredi soir, à l'issue du dernier Conseil des ministres et de la fin de la session extraordinaire de l'Assemblée. Pour l'heure, la durée exacte, tout comme le lieu de villégiature, sont tenus secrets.

Petite pause mais grand mystère ? Alors qu'Emmanuel Macron réunit ce mercredi à l'Elysée un dernier Conseil des ministres avant de prendre ses premiers congés de président de la République, aucune précision n'a été faite quant à la durée de ce voyage ou sa desti­na­tion. En poste depuis le début du mois de mai, le chef de l'Etat, accompagné de son épouse, partira "pour quelques jours de vacances en France et restera mobilisable à tout moment", a simplement fait savoir le Palais de l'Elysée dans un communiqué. 


Si certains détails sont volon­tai­re­ment passés sous silence, certaines sources croient déjà savoir que les loca­taires de l’Ely­sée ne poseront leur valise ni à la Lanterne à Versailles, ni au Fort de Brégançon. Ces deux propriétés appartenant à l'Etat français, sont aussi les résidences d'été traditionnelles des présidents de la République. 


Si le Touquet faisait également partie des hypothèse possibles, Brigitte Macron possèdant une grande maison de famille dans la station balnéaire, cette dernière semble également évincée pour des raisons de sécurité.

Aussi mystérieux que François Hollande

Pour ne pas voir ses quelques jours de congés sabotés par des papa­raz­zis, François Hollande avait également pour habitude de laisser planer le mystère ces dernières années autour de ces vacances. Pour rappel, le premier été du mandat de François Hollande avait été marqué par ses trois semaines de vacances au Fort de Brégançon dans le Var,  faisant naître une vive polémique, alors que l'intention du chef de l'Etat était justement de correspondre au profil du président "normal", sur lequel il avait bâti sa victoire à la présidentielle.


Le porte-parole du gouvernement Christophe Castaner a indiqué il y a quelques jours que les ministres partiraient quant à eux en congés "sur une période de deux semaines", entre les Conseils des ministres de ce jour et celui qui marquera la rentrée, à savoir le 28 août. Consigne leur est toutefois donnée de rester à proximité de la capitale, afin d'être mobilisables en cas de nécessité.


Entre cette date et sa courte pause estivale, Emma­nuel Macron est attendu dans les diffé­rentes capi­tales euro­péennes où il a promis de se rendre pour promouvoir l'Europe des 27.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter