Les Républicains misent sur l'écologie

Les Républicains misent sur l'écologie
Politique

SE METTRE AU VERT - Peu investis sur les sujets environnementaux appelés à occuper une grande place dans les débats des prochaines élections, Les Républicains lancent ce mercredi une "task force de l'environnement". Ils veulent construire une politique qui conciliera économie et protection de l'environnement.

Le sujet ne fait pas partie de l’ADN du parti. Mais il veut s’y mettre. A vingt mois de l’élection présidentielle et quelques mois après la percée des écologistes aux élections municipales, conscients que l’écologie est devenu un thème majeur de la vie politique et un sujet de préoccupation pour les Français, les Républicains lancent ce mercredi 16 septembre leur "task force de l’environnement".

Lire aussi

Le but de cette dernière est d’accoucher rapidement de propositions sur le sujet. Dans un communiqué diffusé mardi 15 septembre, le parti explique que "la volonté des Républicains est de construire une politique qui conciliera le développement de notre économie et la préservation de notre modèle agricole avec la protection de notre environnement". Ils s’opposent à une écologique "dogmatique" et "punitive", représentée selon eux par Europe Ecologie Les Verts.

"Pendant que certains préfèrent faire le buzz sur le dos du Tour de France ou des sapins de Noël, le rôle de la droite est de s’occuper des grands défis climatique et environnementaux", a d’ailleurs déclaré le député Damien Abad ce mercredi, au lancement de la "task force", en visant les maires EE-LV de Lyon et de Bordeaux. "C’est important qu’à nouveau, on montre qu’on peut être de droite et défendre une cause écologique majeure ou considérer même que le projet politique de droite, sa colonne vertébrale et son fil rouge, ça doit être la question environnementale", avait-il également expliqué sur Europe 1.

Un Tour de France de l'environnement

Outre cette "task force", tous les mois pendant un an, des députés, sénateurs ou eurodéputés se déplaceront en France à la rencontre d’"élus locaux, acteurs agricoles, représentants du monde associatif, femme et hommes engagés sur des questions écologiques" pour "formuler des propositions qui viendront nourrir le projet des Républicains". Le premier à se déplacer sera le secrétaire général Aurélien Pradié, les 20 et 21 septembre à Marseille. LR lancera également une consultation citoyenne mi-octobre pour réfléchir à comment mieux "habiter, se déplacer, consommer et travailler". 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent