L'ex-ministre Jacques Barrot est décédé dans le métro parisien

L'ex-ministre Jacques Barrot est décédé dans le métro parisien

Politique
DirectLCI
POLITIQUE - L'ex-ministre de Jacques Chirac et Valéry Giscard d'Estaing est mort subitement, mercredi, à l'âge de 77 ans.

C'était une figure de la droite. Jacques Barrot, 77 ans, est mort mercredi dans le métro parisien, révèle France Bleu . On ignore encore pour l'heure dans quelles circonstances.

Centriste et chiraquien

Co-fondateur en 1999 du Club Dialogue et Initiative, ce centriste de l'UDF avait intégré en 2002 le comité d'orientation de la campagne de Jacques Chirac pour l'élection présidentielle, puis le comité exécutif de l'UMP dont il est toujours membre.

EN SAVOIR + >> VIDEO - Quand Jacques Barrot pleurait devant le résultat de Jean-Marie Le Pen

Il a occupé à plusieurs reprises des fonctions gouvernementales ces 30 dernières années, notamment comme ministre du Commerce et de l'Artisanat (1978-1979) et ministre de la Santé et de la Sécurité sociale (1979-1981) de Raymond Barre puis ministre du Travail et des Affaires sociales (1995-1997) d'Alain Juppé.

Député, ministre et élu local

Spécialiste des questions sociales, il a eu une longue carrière de député de la Haute-Loire (1967-1974, 1981-1995 et 1997-2004) avec des interruptions pour cause de responsabilités gouvernementales, et a présidé le Conseil général de la Haute-Loire de 1976 à 2004.

Jacques Barrot est né le 3 février 1937 à Yssingeaux (Haute-Loire), dont il a été maire de 1989 à 2001, date à laquelle il ne s'est pas représenté. Licencié en droit, certifié d'études supérieures de sociologie et diplômé de l'Institut des sciences politiques de Paris, il s'inscrit au barreau de Paris en 1969.

Deux ans auparavant, il avait été élu à l'Assemblée nationale, succédant à son père, député MRP de Haute-Loire de la Libération à 1966. Après plusieurs mandats, il avait cédé en 2004 son siège à son suppléant, Laurent Wauquiez.

Un casier judiciaire à une tâche

Jacques Barrot a exercé à cinq reprises des fonctions ministérielles, commencées comme secrétaire d'Etat au Logement dans les gouvernements de Jacques Chirac puis de Raymond Barre.

Co-fondateur en 1969 du Centre Démocratie et Progrès (CDP), il participe à la création du Centre des Démocrates-Sociaux (CDS, composante de l'UDF), dont il sera secrétaire général (1976-77 puis 1983-1991). De 1998 à 2002, il est membre du conseil de la présidence de l'UDF avant de présider le groupe UMP à l'Assemblée nationale. Il laissera sa place à la tête du groupe à Bernard Accoyer pour rejoindre Bruxelles.

En 2000, il avait été condamné à 8 mois de prison avec sursis pour "recel d'abus de confiance", en guise de sanction pour son rôle dans le financement illégal du parti. Une condamnation qui lui avait valu d'être contesté au sein du Parlement européen , où on lui avait reproché d'avoir cherché à dissimuler ce verdict.

"Sage" depuis 2010

Président du comité départemental de la fédération UMP de la Haute-Loire, Jacques Barrot préside l'association du festival de musique sacrée de la Chaise-Dieu (Haute-Loire) depuis juin 2009.

En 2010, il avait été nommé au Conseil constitutionnel sur proposition de l'ancien président UMP de l'Assemblée, Bernard Accoyer. Catholique pratiquant, il était marié et père de trois enfants.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter