L'industriel Jérôme Monod, influent ami de Jacques Chirac, s'est éteint à 85 ans

Politique

DISPARITION - Jérôme Monod, ancien patron de la Lyonnaise des Eaux, conseiller et ami de Jacques Chirac, est mort jeudi 18 août à Lourmarin dans le Vaucluse, entouré de sa famille. Il avait 85 ans.

Il fut de tous les combats de Jacques Chirac. Jérôme Monod, ancien patron de Suez-Lyonnaise des Eaux, s'est éteint ce jeudi à l'âge de 85 ans dans sa propriété de Lourmarin (Vaucluse). Sa veuve, Françoise Monod, vient de le confirmer, ce samedi, précisant que le défunt sera "inhumé dans la plus stricte intimité dimanche 20 août, dans le caveau familial à Lourmarin".

Chiraquien de bout en bout

Né le 7 septembre 1930 à Paris, ce capitaine d'industrie a grandi au sein d'une grande famille protestante. Parmi ses cousins les plus illustres, Jacques Monod, prix Nobel de biologie, et le naturaliste Théodore Monod.

A l'âge de 29 ans, diplômé de Sciences-Po et de l'ENA, Jérôme Monod devient collaborateur de Michel Debré, avant de prendre les rênes de la Délégation à l'aménagement du territoire (Datar), où il avait auparavant travaillé avec Olivier Guichard. Il a ensuite dirigé le cabinet de son ami Jacques Chirac à Matignon, avant de l'accompagner, en 1976, dans la création du RPR, dont il devient le premier secrétaire général.

Patron de la Lyonnaise des Eaux

L'énarque s'éloigne un temps de la politique pour devenir, en 1980, PDG de la Lyonnaise des Eaux, et œuvre au développement de l'entreprise à l'international. En 1996, il s'investi dans le rapprochement avec Suez, puis devient président du conseil de surveillance de Suez Lyonnaise des Eaux. Sa présidence fut marquée par une affaire de corruption au cours de laquelle le maire de Grenoble Alain Carignon fut accusé d'avoir reçu 21 millions de francs de la part de la Lyonnaise en l'échange de la concession des eaux de la ville .

En 2000, pendant la cohabitation, il intègre l'Élysée, et devient l'un des conseillers politiques les plus influents auprès de Jacques Chirac. Il était notamment chargé de coordonner l'union de la droite et du centre en vue de la présidentielle de 2002. Union qui donnera naissance à l'UMP.

A LIRE AUSSI
>> "J'apprécie plus le saucisson que les limitations de vitesse" : Chirac en 10 citations
>> Pourquoi et comment Jacques Chirac est-il devenu si "hype" ?
>> Jacques Chirac, président de la Ve République le plus sympathique pour les Français

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter