LIVE POLITIQUE - Les réactions après le discours de Macron au Congrès

LIVE POLITIQUE - Les réactions après le discours de Macron au Congrès

EN DIRECT – Après un week-end où l’actualité politique ne s’est pas arrêtée, avec notamment le départ de Benoit Hamon du PS, cette nouvelle semaine commence pied au plancher ce lundi avec la réunion du Congrès à Versailles.

Live

#BONSOIR

Ce live est maintenant terminé. Merci de l'avoir suivi ! Rendez-vous demain matin, dès 7 heures, pour une nouvelle journée politique. Avec, au menu, le discours de politique générale du Premier ministre Edouard Philippe...

#MACRON

La communication d’Emmanuel Macron inspirée du style Obama

#CASTANER

#HAMON #PERLES #BAC

#MONARCHIE

#PROPORTIONNELLE

#FN

#JUPITER

La réaction originale du député LR Julien Aubert, interrogé par Le Monde sur le discours d'Emmanuel Macron, désormais affublé du surnom de "Jupiter" : 


"J'ai trouvé ça creux, lénifiant. Jupiter, c'est une planète gazeuse"

#MÉLENCHON

"Monsieur Macron, vous avez eu le mauvais goût de citer Sieyès et Mirabeau pour dire que nous ne faisions pas notre travail. Au contraire, nous faisions notre travail en n'étant pas à Versailles : nous préparions nos amendements !"

#MÉLENCHON

Le même dénonce trois "coups de force" de la part du Président : "convoquer le Congrès juste avant le discours de politique générale du Premier ministre, son collaborateur ; s'en prendre au code du trvail avec des ordonnances ; vouloir faire entrer l'état d'urgence dans le droit commun."

#MELENCHON

Les députés de La France insoumise manifestent sur la place de la République, pour protester contre le passage d'Emmanuel Macron au Congrès. Jean-Luc Mélenchon, acclamé comme "président" par ses supporters : "Nous n'avons pas de leçon à recevoir" d'Emmanuel Macron.


Le député a dénoncé "le populisme" du chef de l'Etat.


"Nous faisions notre travail en n'étant pas à Versailles et en écrivant nos amendements" [sur la loi Travail]


"Nous sommes le Tiers-état et nous sommes à l'Assemblée nationale" [...] "Nous ne sommes rien, soyons tout"

#MÉLENCHON

Le 4e homme de la présidentielle prévient Emmanuel Macron : "Sur le code du Travail, il y a 232 amendements, ils seront défendus 232 fois par les députés de la France insoumise !"

#MÉLENCHON

Avec ses collègues députés de la France insoumise place de la République, l'élu des Bouches-du-Rhône n'a pas de mots assez durs contre le président de la République.

#HISTOIRE

#VEIL

L'hommage silencieux des parlementaires à l'ancienne ministre de la Santé, décédée ce vendredi.

VIDÉO - Au congrès de Versailles, les parlementaires observent une minute de silence en hommage à Simone Veil

#ASSEMBLÉE

Et pendant ce temps-là, la France insoumise rappelle pourquoi elle a boycotté le discours présidentiel à Versailles.

#LR (CONSTRUCTIFS)

Thierry Solère, député LR "constructif", sur LCI : "C'est une marque de respect vis-à- vis des parlementaires de venir s'exprimer devant eux. Le Président a fixé les grands caps de sa politique générale"

#LR

Eric Ciotti (LR) sur LCI : "J'ai trouvé ce discours passablement creux, pompeux et ennuyeux. Pas d'annonce forte qui ne soit déjà connue. Et une annonce qui m'inquiète, la sortie de l'état d'urgence"


"Nous sommes dans l'incantation, les grandes phrases, la communication"

LR

Eric Woerth, député LR, sur LCI : "C'était pavé d'un certain nombre de bonnes intentions. Certaines étaient dans le projet des Républicains, comme la réduction du nombre de parlementaires"

#DUPONT-AIGNAN

Nicolas Dupont-Aignan sur LCI : "A part la proportionnelle, il n'y avait rien dans ce discours. Je suis effaré que le Président ait réuni autant de monde pour faire un discours aussi creux"


"C'était un discours qui ne va pas améliorer les liens de confiance avec les Français"

#FN

Le député FN David Rachline réagit sur LCI : "Un exercice de communication". "L'introduction d'une dose de proportionnelle à l'Assemblée est totalement insuffisante, il faut la proportionnelle intégrale"

#PS

Réaction du patron du groupe PS Olivier Faure sur LCI : "Mis bout à bout, je ne suis pas sûr que cette réforme donne au Parlement les pouvoirs dont il a besoin"


"Il y a du flou dans le discours présidentiel". "On sent une bienveillance, une volonté de bien faire, mais beaucoup de généralités"

#REACTION #LR

#LE PEN

Marine Le Pen réagit sur LCI : "J'ai eu le sentiment d'assister à un sermon de télévangéliste. Après une longue heure et demie, il commence les choses et ne les termine pas. On n'en sait pas plus en sortant qu'en entrant"

#MELENCHON

#RETAILLEAU

Après le discours du Président, les groupes parlementaires s'expriment au Congrès. 


Bruno Retailleau (Les Républicains) : "Je veux avoir une pensée émue, ici, pour toutes les victimes de la barbarie islamiste"

#MACRON

"Nous connaissons à présent l’enthousiasme des commencements, mais la gravité des circonstances nous empêche d’en ressentir aucune ivresse."


"Le terrorisme n’a pas désarmé. La construction européenne est en crise. Nos équilibres financiers sont dégradés, notre dette considérable."


"Devant chaque difficulté, au lieu de baisser les bras, nous en reviendrons à l’essentiel et nous y puiserons une énergie plus grande encore. J’y suis prêt. Je suis sûr que vous l’êtes aussi". "Nulle ici n'a intérêt à ce que la France échoue"


"En chacun de nous il y a un cynique qui sommeille, et c'est à chacun de nous de le faire taire"

#MACRON

"La construction européenne est fragilisée par la prolifération bureaucratique et par le scepticisme croissant qui en découle"


"La décennie qui vient de s’achever a été pour l’Europe une décennie cruelle. Nous avons géré des crises mais nous avons perdu le cap"


"Les pays de l’Europe doivent se ressaisir d’un projet décisif et s’organiser en conséquence, fût-ce au prix d’un examen sans complaisance de notre fonctionnement actuel"


"D’ici la fin de l’année, nous lancerons partout en Europe des conventions démocratiques. Libre à chacun ensuite d’y souscrire ou non. Mais le temps n’est plus aux raccommodages"

#MACRON

"Il faut mener de manière coordonnée en Europe une action efficace et humaine qui nous permette d’accueillir les réfugiés politiques courant un risque réel, sans les confondre avec des migrants économiques et sans abandonner l’indispensable maintien de nos frontières"

#MACRON

"Dans les années à venir, le rôle de la France sera de défendre la sécurité, l’égalité, les libertés, la planète face au réchauffement climatique tout ce qui constitue notre bien commun universel et qui chaque fois est remis en cause"

#MACRON

"Notre outil militaire revêt dans ces circonstances une importance majeure"


"Les prochaines années seront pour nos armées celles d’un renouvellement stratégique et tactique"

#MACRON

"Nous devons agir d’abord pour protéger nos intérêts et au premier chef notre sécurité. C’est ce qui m’a conduit à réaffirmer notre engagement au Sahel comme au Levant, pour lutter contre le terrorisme et contre le fanatisme"


"Toujours la France doit respecter, même temps qu'elle protège ses valeurs, la souveraineté des peuples"

#MACRON

VIDEO - Emmanuel Macron veut supprimer la Cour de justice de la République

#MACRON

"La France n'est pas un pays qui se réforme, pardon Monsieur le Premier ministre de vous annoncer cette nouvelle. La France est un pays qui se cabre"


"Les Français sont assez intelligents pour faire leur chemin tout seuls. Ce ne sont pas les Français qu’il faudrait désintoxiquer de l’interventionnisme public, c’est l’Etat lui-même"


"Il faut évidemment protéger les plus faibles. Mais protéger les plus faibles, ce n’est pas les transformer en mineurs incapables, en assistés permanents de l’Etat. C’est de leur redonner, et à eux seuls, les moyens de peser efficacement sur leur destin"

#MACRON

"Redonner sa place à l’intelligence française c’est faire de notre pays le centre d’un nouveau projet humaniste pour le monde. Le lieu où se concevra et se créera une société qui retrouve ses équilibres : la production et la distribution plutôt que l’accumulation, l’alimentation saine et durable, la finance équitable, le numérique au service de l’homme, la fin de l’exploitation des énergies fossiles et la réduction des émissions"

#MACRON

"Que devons-nous aux victimes [du terrorisme] ? Certainement pas de nous limiter à l’esprit victimaire ou à la seule commémoration."


"Je rétablirai les libertés des Français en levant l’état d’urgence à l’automne, parce que ces libertés sont la condition de l’existence d’une démocratie forte."


"Donner à l'administration des pouvoirs illimités sur la vie des personnes, sans aucune discrimination, n’a aucun sens, ni en termes de principes ni en termes d’efficacité."


"Mais d’un autre côté, je souhaite que le Parlement puisse voter ces dispositions nouvelles qui nous renforceront encore dans notre lutte. Elles devront viser explicitement les terroristes à l’exclusion de tous les autres Français"


"Nous travaillerons à prévenir tout nouvel attentat, et nous travaillerons à les réprimer, sans pitié, sans remords, sans faiblesse, avec d’autant plus de force que nous n’aurons cédé sur rien de ce qui nous constitue. J’en prends l’engagement devant vous, et, au-delà, devant le peuple français"

#MACRON

"Il ne s’agit pas ici pour moi de décliner l’action du gouvernement comme certains se plaisent à le craindre ou à le souhaiter"

#MACRON

"Je souhaite que nous accomplissions enfin cette séparation de l’exécutif et du judiciaire en renforçant le rôle du Conseil supérieur de la magistrature, et en limitant l’intervention de l’exécutif dans les nominations des magistrats du parquet. A tout le moins ce conseil devrait donner un avis conforme pour toutes les nominations de ces magistrats."


"Je demanderai à la Garde des Sceaux, au ministre de l’Intérieur et aux présidents des deux chambres de me faire pour l’automne des propositions concrètes permettant d’atteindre cet objectif."


"Je souhaite que la totalité des transformations profondes que je viens de détailler soit parachevée d’ici un an et que l’on se garde des demi-mesures et des aménagements cosmétiques"

#MACRON

"Les ministres eux-mêmes doivent devenir comptables des actes accomplis dans leurs fonctions ordinaires. C’est pour cette raison que je souhaite la suppression de la Cour de Justice de la République"


"Nos concitoyens ne comprennent plus pourquoi seuls les ministres pourraient encore disposer d’une juridiction d’exception"

#MACRON

"Je souhaite que le droit de pétition soit revu afin que l’expression directe de nos concitoyens soit mieux prise en compte et que les propositions des Français puissent être présentées à la représentation nationale"

#MACRON

"Le Conseil économique, social et environnemental  (CESE) doit devenir la Chambre du futur, où circuleront toutes les forces vives de la nation. Pour cela nous devons revoir, tout en réduisant le nombre de ses membres d’un tiers, de fond en comble les règles de sa représentativité."


"Nous ferons de cette assemblée le carrefour des consultations publiques"


"Il réunira toutes les sensibilités et toutes les compétences, du monde de l’entreprise et du travail, des entrepreneurs et des syndicats, des salariés comme des indépendants, donnera un lieu d’expression aux associations et aux ONG"

#MACRON

"Je proposerai que le Parlement soit élu avec une dose de proportionnelle pour que toutes les sensibilités y soient justement représentées."


"Nous limiterons le cumul des mandats dans le temps pour les parlementaires."


"Les parlementaires eux-mêmes verront dans leur mandat une chance de faire avancer le pays et non plus la clef d’un cursus à vie"

#MACRON

"Je demanderai au Premier ministre d’assigner à chacun [des ministres] des objectifs clairs dont annuellement ils me rendront compte ainsi qu’au Premier ministre."


"Je veux une administration plus déconcentrée, qui conseille plus qu’elle ne sanctionne, qui innove et expérimente plus qu’elle ne contraigne"

#MACRON

"Si la considération et la bienveillance que cela traduit à l’égard du Parlement apparaissent à certains comme une dérive condamnable, c’est sans doute qu’ils ont de leur rôle de parlementaire et du rôle du Président de la République une conception vague que masquent mal l’arrogance doctrinaire ou le sectarisme."


"Sieyès et Mirabeau ne désertèrent pas si promptement le mandat que leur avait confié le peuple"

#MACRON

"J’ai voulu vous réserver, et à travers vous, aux Français, ma première expression politique depuis mon élection."


"Tous les ans, je reviendrai devant vous pour vous rendre compte"

#MACRON

"Il est une mesure depuis longtemps souhaitée par nos compatriotes qu’il me semble indispensable de mettre en œuvre : la réduction du nombre des parlementaires."


"Je proposerai une réduction d’un tiers du nombre de membres des trois assemblées constitutionnelles. Je suis convaincu que cette mesure aura des effets favorables sur la qualité générale du travail parlementaire"

#MACRON

"Je souhaite qu’une évaluation complète de tous les textes importants, comme aujourd’hui sur le dialogue social ou encore sur la lutte contre le terrorisme dont nous avons récemment jeté les bases, soit menée dans les deux ans suivant leur mise en application."


"Il est même souhaitable qu’on évalue l’utilité des lois plus anciennes afin d’ouvrir la possibilité d’abroger les lois qui auraient par le passé été trop vite adoptées, mal construites, ou dont l’existence aujourd’hui représenterait un frein à la bonne marche de la société française"


"Le rythme de conception des lois doit savoir répondre aux besoins de la société. Il est des situations d’urgence que le rythme propre au travail parlementaire ne permet pas de traiter suffisamment vite". "Ainsi, la navette pourrait être simplifiée. Je pense même que vous devriez pouvoir, dans les cas les plus simples, voter la loi en commission. Tout cela doit être sérieusement étudié"

#MACRON

"Sachons mettre un terme à la prolifération législative"


"La loi est faite pour en encadrer les tendances profondes, les évolutions importantes, les débats essentiels, et pour donner un cap"

#MACRON

"Nous n’avons pas devant nous cinq ans d’ajustements et de demi-mesures"


"C’est la transformation profonde que les Français attendent, qu’ils espèrent. Ne la redoutons pas"


"Les réformes et ces transformations profondes auxquelles je me suis engagé seront conduites"

Infos précédentes

Malgré les critiques qui parlent d'une "dérive monarchique", Emmanuel Macron rejoindra cet après-midi à 15h l'Aile du Midi du château de Versailles pour s'adresser solennellement aux deux chambres du Parlement réunies et, à travers elles, aux Français. Il s’agira d'ne sorte de "discours sur l'état de l'Union" comme celui prononcé chaque année par le président américain, a expliqué le porte-parole du gouvernement Christophe Castaner. Au président, "les grandes orientations", au Premier ministre, leur "mise en oeuvre", a-t-il résumé.

Mais ce partage des rôles n'est donc pas du goût de tous parmi les 577 députés et 348 sénateurs conviés à Versailles. Quelques-uns manqueront donc à l'appel, à commencer par les députés du groupe La France insoumise de Jean-Luc Mélenchon ainsi que l'ensemble des parlementaires communistes.  

Toute l'info sur

La présidence Macron

Lire aussi

Lire aussi

Sur le fond, Emmanuel Macron devrait tracer les lignes de force de son quinquennat. Il devrait ainsi longuement évoquer la réforme du marché du travail.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : la Russie enregistre un nouveau record de décès quotidiens

Enseignants menacés de mort à Marseille : un homme placé en garde à vue

VIDÉO - Texas : les images spectaculaires du crash d'un avion avec 21 personnes à bord, toutes rescapées

VIDÉO - Jean-Michel Blanquer réagit au phénomène "Squid Game" : "Ne laissez pas les enfants seuls devant les écrans"

SONDAGE EXCLUSIF - Présidentielle 2022 : Le Pen, Zemmour et Bertrand toujours au coude-à-coude

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.