LIVE POLITIQUE - Séminaire à Nancy : Thomas Pesquet invité surprise du week-end d'intégration du gouvernement

LIVE POLITIQUE - Séminaire à Nancy : Thomas Pesquet invité surprise du week-end d'intégration du gouvernement
Politique

POLITIQUE - En début de soirée vendredi, au lendemain de la publication d'un audit de la Cour des comptes alarmiste sur l'état des finances publiques hérité de François Hollande, le gouvernement Philippe a ouvert son premier séminaire, consacré notamment aux arbitrages budgétaires.

Live

#SARKOZY

Nicolas Sarkozy, convié par Emmanuel Macron, assistera à l'hommage qui sera rendu samedi à Strasbourg à l'ancien chancelier allemand Helmut Kohl. Egalement conviés, les autres successeurs du président de la République se sont fait excuser.

VIDÉO

A Nancy pour le 20 heures de TF1, la journaliste Isabelle Torre nous en dit plus sur le séminaire gouvernemental qui, après Thomas Pesquet ce soir, accueillera demain un invité moins "glamour" : le président de la Cour des comptes Didier Migaud.

#SÉMINAIRE

L'écrivain et académicien Erik Orsenna, choisi par la ministre de la Culture Françoise Nyssen pour être "ambassadeur de la lecture", a également fait le voyage à Nancy.

#SÉMINAIRE

Le Premier ministre et ses ministres se retrouvent ce soir à Nancy, et pour 24 heures, pour un séminaire gouvernemental. Ils débuteront par un dîner de travail ce soir. Demain matin, Edouard Philippe s'entretiendra avec le maire de la ville et prendra le chemin de la préfecture avec tous ses ministres. Une conférence de presse prévue demain aux alentours de 16h30 clôturera le séminaire.

#SÉMINAIRE

Thomas Pesquet sera l'un des invités surprise du séminaire gouvernemental qui débute ce soir à Nancy.

#LA FRANCE INSOUMISE

La France insoumise, qui a décidé de boycotter le Congrès réuni à Versailles lundi prochain, appelle à se rassembler place de la Républiqueà 18 heures.

#FN

Mise en examen cet après-midi dans le cadre de l'enquête sur les assistants parlementaires d'eurodéputés frontistes, la présidente du FN  a lu une déclaration et a décidé de ne pas répondre aux questions posées par le juge Renaud Van Ruymbeke.

#FN

Marine Le Pen est mise en examen pour abus de confiance dans l'affaire des assistants d'eurodéputés FN. "Conformément à ses engagements pris pendant la campagne présidentielle, Marine Le Pen s'est rendue aujourd'hui à la convocation des juges qui l'ont, comme envisagé, mise en examen" a indiqué son avocat Rodolphe Bosselut, ajoutant qu'elle allait déposer un recours "dès lundi" contre cette mise en examen qui, à ses yeux, viole le principe de la séparation des pouvoirs.

#FN

Sophie Montel, présidente du groupe FN au Conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté, a été démise de ses fonctions par Marine Le Pen (lire ci-dessous les raisons de son éviction). 

#LE PEN

Une source proche de l'enquête a confié à LCI que Marine Le Pen se trouvait actuellement chez les juges en vue de sa probable mise en examen dans l'affaire des assistants parlementaires.

#LE PEN

Mise en cause dans l'enquête sur les assistants parlementaires d'eurodéputés frontistes, la présidente du FN, Marine Le Pen, a été convoquée ce vendredi après-midi en vue d'une possible mise en examen pour abus de confiance au sujet des salaires versés à sa cheffe de cabinet au FN, Catherine Griset, elle-même mise en examen pour recel.

Jusqu'ici, Marine Le Pen avait refusé de rencontrer les juges, promettant qu'elle le ferait après les élections présidentielle et législatives.

#CORRUPTION

Le sénateur des Hauts-de-Seine Philippe Kaltenbach, suspendu du PS, a été condamné par la cour d'appel de Versailles à deux ans de prison, dont un avec sursis, pour corruption passive, une peine similaire à celle prononcée en première instance. L'élu a été reconnu coupable de corruption passive pour avoir accepté de l'argent liquide de la part d'un de ses adjoints lorsqu'il était maire de Clamart contre une promesse d'attribution de logement social à un tiers.

#FN

Marine Le Pen a lancé une procédure pour retirer la présidence de groupe FN en Bourgogne-Franche-Comté à Sophie Montel, proche de Florian Philippot, et en Pays-de-la-Loire à Pascal Gannat, partisan d'une ligne plus conservatrice. Le débat interne sur la refondation du FN voulue par Marine Le Pen "n'autorise pas les uns et les autres à avoir des propos très agressifs ou vindicatifs", a justifié une source frontiste à l'AFP, confirmant en partie une information de Libération qui avait annoncé que la patronne du FN voulait démettre Sophie Montel, membre du FN depuis 1987.

 Le secrétaire général du parti Nicolas Bay a transmis vendredi un courriel aux conseillers régionaux FN de Bourgogne-Franche-Comté, que s'est procuré l'AFP, pour leur annoncer qu'"un groupe Front national" nouveau allait "être constitué et la présidence n'en sera plus assurée par Mme Montel".

 L'eurodéputée, principale lieutenante de Florian Philippot dans le parti, se voit reprocher de "continuer à accorder sa confiance et laisser agir et intervenir librement" deux élus régionaux frontistes, Julien Acard et Antoine Chudzik, coupables d'un "comportement inacceptable lors de la campagne des élections législatives" et de "propos très hostiles à la direction du mouvement", d'après ce courriel.

#HOMMAGE

L'ancien président Nicolas Sarkozy a lui aussi rendu hommage à Simone Veil, décédée à l'âge de 89 ans, saluant sur Facebook une femme qu'il a "admirée" et "aimée", et qui "reste immortelle".

#HOMMAGE

#HOMMAGE

La classe politique, de droite comme de gauche, rend hommage à l'ancienne ministre Simone Veil, décédée ce vendredi.

#PHILIPPOT

Le n°2 du Front national, Florian Philippot, a minimisé les tensions supposées entre lui et Marine Le Pen. "Je n'ai jamais perdu sa confiance donc elle n'a pas besoin de renouveler sa confiance", a répondu le député européen sur LCP. "Ma ligne, c'est celle de Marine Le Pen donc je ne vois pas très bien quelle contestation il y aurait, on a beaucoup fantasmé dans la presse sur ces sujets-là", a-t-il insisté.

"Il peut y avoir des débats, y compris au bureau politique, sur plein de sujets d'ailleurs, c'est plutôt sain, c'est plutôt constructif", a-t-il ajouté. "Je reprends les mots de Marine hier : « on va tout changer » mais on ne va pas changer le fond de ce qui fonde nos convictions propres, le patriotisme, c'est-à-dire l'amour de la France, l'idée d'une France libre, d'une France sûre, une France prospère", a expliqué le vice-président du FN. 

#VEIL

L'ancienne ministre, à qui l'on doit notamment la loi autorisant l'IVG, Simone Veil est décédée ce vendredi matin à l'âge de 89 ans.

#PÉROL

L'ancien conseiller de Nicolas Sarkozy, François Pérol, a été relaxé ce vendredi par la cour d'appel de Paris devant laquelle il avait comparu en mars, accusé de s'être rendu coupable de prise illégale d'intérêts en prenant la tête du groupe bancaire BPCE dont il avait suivi la création à l'Elysée. L'avocat général avait requis deux ans de prison avec sursis, 30.000 euros d'amende et une interdiction d'exercer toute fonction publique contre l'ancien secrétaire général adjoint de la présidence française, soit la peine maximale encourue.

#DARMANIN

Le gel des salaires des fonctionnaires annoncé jeudi par le gouvernement concernera l'année 2018, a affirmé ce vendredi le ministre de l'Action et des Comptes publics Gérald Darmanin. "Il y a eu une augmentation qui a été décidée par le précédent gouvernement, on les assume cette année", a déclaré le ministre sur BFMTV, ajoutant que le blocage des rémunérations n’interviendrait que l'année prochaine.

#MOSCOVICI

Le commissaire européen, Pierre Moscovici,  refuse de croire que le précédent gouvernement français ait été "malhonnête" avec Bruxelles en fixant l'objectif d'abaisser son déficit à 2,8% cette année, assurant que l'objectif n'était que de le réduire à 3%. "Je n'ai pas le sentiment (que ce) que j'ai eu avec le gouvernement français était un dialogue malhonnête", a affirmé le commissaire sur franceinfo, au lendemain de la publication d'un audit alarmiste de la Cour des comptes sur l'état des finances publiques hérité de François Hollande. "J'ai toujours pensé que 2,8% n'était pas réaliste. Je l'ai dit, la Commission européenne l'a dit et cela figure dans ses opinions dès l'automne dernier", a-t-il néanmoins rappelé.

#BLANQUER

Le ministre de l’Éducation nationale, Jean-Michel Blanquer, souhaite "redonner toute sa valeur au baccalauréat". Pour cela, il faut "moins d’épreuve mais mieux d’épreuve", a-t-il dit sur LCI.

#BLANQUER

Invité sur LCI, le ministre de l'Éducation nationale, Jean-Michel Blanquer, a déclaré que "le tirage au sort dans les universités" était "la chose la plus anormale" pour sélectionner les étudiants. 

#GRIVEAUX

Invité sur RTL, le secrétaire d’État en charge de l’Économie, Benjamin Griveaux, n’a indiqué aucune piste d’économies alors que le gouvernement doit trouver 4 à 5 milliards d’euros pour respecter son engagement de contenir le déficit à 3%. Il a seulement confirmé le gel du point indice pour les fonctionnaires annoncé hier par le ministre des Comptes publics Gérald Darmanin. Néanmoins, il promet qu’il n’y aura aucun nouvel impôt.

#HAMON

En postant une photo de son sandwich grec sur Twitter, jeudi soir aux alentours de 21 heures, Benoît Hamon a fait le buzz. Ce matin, le tweet avait déjà été partagé plus de 38.000 fois.

Benoît Hamon partage une photo de son kebab et obtient plus de retweets que le portrait officiel de Macron

#ÉCONOMIE

Après la publication d'un audit de la Cour des comptes alarmiste sur l'état des finances publiques hérité de François Hollande, le gouvernement s'est engagé à "contenir le déficit à 3%" du PIB en 2017, sans augmenter les impôts. Pour y parvenir, le ministre des Comptes publics, Gérald Darmanin, a annoncé qu'il n'y aurait "pas d'augmentation du point d'indice" pour les fonctionnaires.

Ce vendredi, à trois jours de la réunion des parlementaires en Congrès à Versailles, Emmanuel Macron présidera la prise d'armes qui se déroulera dans la cour d'honneur de l'Hôtel national des Invalides.

Lire aussi

Quant au Premier ministre Edouard Philippe et ses ministres, ils se réuniront en fin de journée à Nancy pour un premier séminaire gouvernemental qui doit durer 24 heures. Au menu des discussions notamment, les arbitrages budgétaires, au lendemain de la publication du rapport alarmant de la Cour des comptes sur l'héritage laissé par François Hollande en matière de finances publiques.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Allemagne : Angela Merkel annonce un reconfinement partiel de quatre semaines dès lundi

"Vous avez un problème avec la République", vive altercation à l'Assemblée entre Blanquer et Mélenchon

Reconfinement : ce que l'on sait des pistes envisagées par l'exécutif

Les écoles et les collèges vont-ils rester ouverts en cas de reconfinement ?

REPLAY - Didier Raoult sur LCI : "Je ne suis pas Nostradamus"

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent