Loi Famille à l'Assemblée : les anti-mariage gay ne désarment pas

Politique
DirectLCI
ASSEMBLEE - La loi Famille sera débattue à partir de lundi par les députés. Le texte a beau être expurgé de tous ses sujets sensibles, les débats promettent d'être houleux. La droite compte sérieusement l'amender et la Manif pour tous promet de "rester en alerte".

Nouveau débat, même combat. La loi Famille arrive lundi en débat à l'Assemblée. Centrée sur les conséquences des séparations pour les enfants, elle instaure de nouveaux droits relatifs à l'autorité parentale, au statut du beau-parent et à la médiation familiale. Si ce texte n'a plus rien à voir avec la loi Famille initialement prévue, qui devait notamment aborder la question de l'ouverture de la PMA aux couples de lesbiennes , la droite et la Manif pour tous sont en alerte.

Quelque 600 amendements ont ainsi déjà été déposés par l'UMP sur ce texte. Une tentative d'obstruction, comparable aux milliers d'amendements déposés lors du débat sur le mariage pour tous ? "Non, c'est juste que cette loi s'inscrit dans une logique individualiste et qu'elle fragilise l'autorité parentale", argue le député Hervé Mariton pour metronews. Avant de concéder : "Evidemment, ce texte n'a plus d'effets catastrophiques".

Une Manif pour tous en état d'alerte

Du côté du gouvernement, qui avait reporté en février son projet de loi pour satisfaire aux exigences de la Manif pour tous , on veut croire que "le contexte est aujourd'hui plus apaisé". Mais interrogée par metronews, la présidente du collectif anti-mariage pour tous, Ludovine de La Rochère, se dit encore inquiète. "L'intention de la loi a beau être positive, elle ne donne pas la priorité à l'enfant", déplore-t-elle.

La Manif pour tous promet surtout de "rester en alerte", notamment parce qu'un amendement écologiste proposant l'ouverture de la PMA aux couples homosexuels sera défendu dans l'Hémicycle. "Nous serons extrêmement mobilisés là-dessus, même si nous avons eu les garanties du gouvernement, nous restons attentifs", promet Ludovine de la Rochère. Dont le mouvement n'a jusqu'ici jamais raté une occasion de se faire entendre.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter