Loi famille : quand Christine Boutin cite (sérieusement) le Gorafi

Loi famille : quand Christine Boutin cite (sérieusement) le Gorafi

Politique
DirectLCI
OUPS - Invitée lundi soir sur le plateau de BFMTV pour réagir sur le report de la loi famille, l'ancienne ministre a taclé la "stratégie provisoire d'avancement à potentialité différée" sur laquelle le gouvernement plancherait. Problème : il s'agit d'une information du Gorafi, un site parodique.

Christine Boutin s'informerait-elle un peu trop sur Twitter ? Invitée lundi soir sur BFM TV pour s'exprimer sur la loi famille repoussée par le gouvernement , la présidente d'honneur du Parti chrétien démocrate l'assure : elle veut continuer le combat. Car, selon elle, ce report ne serait qu'une stratégie de Matignon. Sauf que Christine Boutin fonde son raisonnement sur un article du Gorafi , le fameux site parodique.

"Merci Mme Christine Boutin"

"Ce n'est pas une victoire car il s'agit d'un recul pour une année. J'ai pris un petit papier car on parle, du côté du gouvernement, de 'stratégie provisoire d'avancement à potentialité différée'", a martelé l'ancienne ministre. Avant de poursuivre : "c'est tellement complexe que j'ai voulu prendre exactement le titre. Donc on voit très bien que pour l'instant, pour nous calmer, on nous dit : 'on va retirer'. Mais, nous, ça ne nous endort pas du tout."

Matignon planche-t-il vraiment sur une "stratégie provisoire d'avancement à potentialité différée" ? Sans doute pas. C'est le Gorafi qui a évoqué cette formule alambiquée lundi soir, peu après l'annonce du report de la loi Famille, en ces termes : "Flash : Loi sur la famille - Le gouvernement refuse de parler de 'recul' mais de "'stratégie provisoire d'avancement à potentialité différée'".

Le site parodique n'a pas manqué de souligner la méprise de l'ancienne ministre à travers son "président du Directoire", Jean-François Buissière, qui remercie "Mme Christine Boutin, l'une de nos plus fidèles lectrices, qui sait où chercher l'actu."

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter