Loi Famille : quand le gouvernement promettait la PMA pour 2013

Loi Famille : quand le gouvernement promettait la PMA pour 2013

Politique
DirectLCI
ARCHIVE – Le gouvernement a annoncé un énième report de la loi Famille et de l'ouverture de la PMA aux couples homosexuels lundi. Mais avant cela, la majorité a promis de nombreuses fois que ce nouveau droit serait débattu au Parlement en 2013. Rappel en images.

La PMA, cette belle promesse... Petit à petit, le gouvernement socialiste, qui s'était engagé à inclure l'ouverture de la procréation médicalement assistée (PMA) aux couples homosexuels dans un projet de loi Famille et ce, avant la fin de l'année 2013, n'a cessé de reculé. Jusqu'à annoncer que cette mesure serait conditionnée par l'avis du Comité national d'éthique. La majorité s'était pourtant engagée à de multiples reprises et la certitude de vouloir faire adopter ce nouveau droit paraissait solide.

"Garantir l’égalité des droits, mettre fin aux discriminations des personnes LGBT". Le tract de campagne publié le 24 juin 2011 , ne laissait place à aucun doute. "Nous ouvrirons l’adoption aux couples de même sexe et l’assistance médicale à la procréation à toutes les femmes, sans condition de couple ou d’infertilité", promettait le Parti socialiste en pleine campagne pour l'élection présidentielle. Pas de Comité d'éthique à l'horizon, l'engagement semblait véritable.

"Oui, je suis favorable à l’ouverture de la PMA aux couples de lesbiennes"

Mieux, lors du Meeting pour l’Égalité le 31 mars 2012 , Najat Vallaud-Belkacem, alors porte-parole de François Hollande, avait confirmé que le candidat était favorable à la PMA, comme le rappelle  le magazine Têtu . Avant que François Hollande, lui-même, formule clairement ce vœu au même hebdomadaire : "Oui, je suis favorable à l’ouverture de la PMA aux couples de lesbiennes".

Une fois François Hollande élu, le nouveau gouvernement socialiste fraichement composé l'assurait toujours : une loi Famille avec l'ouverture de la PMA verra le jour en 2013. "C'est un souhait du gouvernement évidemment", assurait la porte-parole du gouvernement, Najat Vallaud-Belkacem, en janvier 2013. Et Jean-Marc Ayrault de le rappeler en février de la même année : "Il y aura bien avant la fin de l'année un projet de loi Famille qui comprendra aussi les dispositions sur la PMA, une fois que le comité national d'éthique se sera prononcé". Un engagement que confirmera la ministre de la Famille, Dominique Bertinotti le lendemain .

Mais l'ouverture de la PMA, dorénavant conditionnée à l'avis du Comité national d'éthique, paraît de moins en moins plausible . Ne dit-on pas que "les promesses électorales n'engagent que ceux qui les écoutent" ?

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter