Loi Macron : "C'est une constante de se faire élire sur des arguments qu'il faudra changer"

Politique
DirectLCI
L'Assemblée a rejeté sans surprise jeudi la motion de censure contre le gouvernement, démontrant ainsi l'absence de "majorité alternative" selon Manuel Valls, qui a promis de "continuer sans relâche à réformer" en dépit des fractures à gauche. Les frondeurs étaient en effet opposés à la loi Macron dont la plupart des mesures ne faisaient pas parties des engagements du gouvernement. "C'est aussi répandu à droite comme à gauche de changer d'arguments en cours de route", estime le journaliste François de Closets.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter