Loi Macron : pourquoi Valls a de nouveau recours au 49-3

DirectLCI
A en croire les députés, le Premier ministre Manuel Valls engagera dès mardi la responsabilité du gouvernement pour permettre l'adoption sans vote du projet de loi Macron en nouvelle lecture. Nathalie Segaunes, journaliste à L'Opinion, a donné quelques clés pour comprendre ce choix "précipité".

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter