Loi contre le "séparatisme" : "Marine Le Pen est molle car elle ne propose rien", juge Marlène Schiappa

La ministre chargée de la Citoyenneté sur LCI, le 17 février 2021

SÉPARATISME - Au lendemain du vote des députés du projet de loi contre le séparatisme, la ministre chargée de la Citoyenneté est venue défendre le texte sur LCI. Celle-ci a vivement critiqué l’attitude "molle" de Marine Le Pen.

Tandis que l’Assemblée nationale a adopté mardi 16 février en première lecture le projet de loi contre le "séparatisme" à 347 voix pour, 151 voix contre et 65 abstentions, Marlène Schiappa est revenue ce mercredi sur LCI sur ces deux semaines de débats dans l’hémicycle. "C’est une loi très utile, les débats ont été passionnés", s’est félicitée la ministre chargée de la Citoyenneté, saluant l’unité de la majorité et critiquant à l’inverse la "grosse division à gauche sur ces sujets".

Les députés du Rassemblement national, eux, se sont abstenus durant ce vote et Marine Le Pen a fustigé une "reculade politique". Interrogée dessus, Marlène Schiappa a vivement dénoncé l’attitude de l’extrême droite, faisant d’abord remarquer qu’il n’y avait "pas eu une seule proposition concrète du Rassemblement national". La ministre est revenue sur le débat entre Marine Le Pen et Gérald Darmanin la semaine dernière sur France 2 autour du texte. "Gérald Darmanin a raison de dire que Marine Le Pen est molle. Le Rassemblement National lance des anathèmes mais ne propose rien de concret et d’efficace contre le terrorisme", a lancé la ministre.

Toute l'info sur

L'interview Politique

Lire aussi

Marlène Schiappa a ensuite considéré que le ministre de l’Intérieur a su montrer pendant ce débat "à quel point le Rassemblement National était faible". "Marine Le Pen est une géante de sable qui s’écroule, il n’y a pas de fondations, il n’y a pas de solidité. Et on l’a vu, elle ne connaissait pas les dossiers, les chiffres".

La ministre ne s’est pas arrêtée là en rappelant que "dans l’hémicycle, Marine Le Pen n’a pas porté une seule proposition constitutionnelle solide, valable", en tout cas "pas de proposition concrète à part mettre fin à l’immigration". Dans ses contre-propositions, la députée du Pas-de-Calais avait notamment appelé à bannir les "idéologies islamistes" et à interdire les "tenues islamistes" tel que le voile dans l'espace public, une proposition ancienne du RN.

Découvrez l'interview de Marlène Schiappa dans notre podcast "Expertes à la Une"

Écoutez cet épisode et abonnez vous via votre plateforme d'écoute préférée :

- Sur APPLE PODCAST

- Sur DEEZER

- Sur SPOTIFY

« EXPERTES A LA UNE » part à la rencontre de CELLES qui ont des choses à dire.  Leur parole ne sera pas interrompue par le son d’une voix plus forte ou plus grave. Les Expertes seront à l’honneur dans ce podcast car le savoir ne doit pas se  résumer à une moitié de l’Humanité. Les invitées sont des femmes légitimes dans leurs domaines de compétence, leur voix doit être entendue. Parfois trop invisibles, je plonge dans chaque épisode au cœur de leur univers intime ou professionnel, sous la forme d’une conversation pour les mettre dans la lumière.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Covid-19 : pourquoi le nombre de jeunes en réanimation continue d'augmenter ?

Patrick J. Adams, le mari de Meghan dans "Suits", dénonce l'attitude "obscène" de Buckingham

Quelques heures avant l'interview de Harry et Meghan, la reine loue le "dévouement désintéressé"

La mort d'Olivier Dassault complique un peu plus la succession à la tête de l'entreprise familiale

EN DIRECT - Covid-19 en France : les patients en réanimation au plus haut depuis novembre

Lire et commenter