Loi Travail : le chantage du Medef passe mal à gauche

DirectLCI
Le président du Medef a donné trois semaines au gouvernement pour rétablir la version initiale du projet de loi Travail, sans quoi l'organisation patronale menace de se retirer des négociations sur l'assurance chômage. À gauche son chantage a du mal à passer. "Monsieur Gattaz, un poème à lui tout seul", soupire le vice-président du groupe socialiste à l'Assemblée nationale Olivier Faure.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter