Loi travail : les députés frondeurs échouent de nouveau à déposer une motion de censure

Loi travail : les députés frondeurs échouent de nouveau à déposer une motion de censure

BIS REPETITA - A deux voix près, les députés de la gauche de la gauche n'ont pas réussi à réunir les 58 signatures nécessaires pour censure le gouvernement de Manuel Valls qui avait engagé sa responsabilité pour faire passer en force le projet de loi El Khomri.

Il leur manquait deux petites voix. Ce mercredi, les députés frondeurs, écologistes et de la gauche de la gauche, ont de nouveau échoué à rassembler les 58 signatures nécessaires à une motion de censure des progressistes contre le gouvernement de Manuel Valls. 

"Nous nous sommes battus jusqu'au bout"

La veille, le Premier ministre avait en en effet de nouveau engagé la responsabilité de son équipe en ayant recours une deuxième fois à l'article 49 alinéa 3 de la Constitution afin de faire adopter le projet de loi travail sans débat à l'Assemblée nationale. "Nous nous sommes battus jusqu'au bout contre le cynisme, les pressions... et la loi travail. 56 députés de toute la gauche ont accompagné cette démarche. Ils continuent ensemble", a cependant le député socialiste frondeur Christian Paul, interrogé par l'AFP. 

De fait, le projet de loi El Khomri est donc adopté par l'Assemblée nationale après cette nouvelle lecture. "Sans motion de censure, le texte est aujourd’hui adopté avec la complicité de la droite qui en approuve la philosophie", a par ailleurs regretté le groupe Front de gauche dans un communiqué déplorant "que les députés socialistes qui disaient s’opposer au texte ou même à la brutalité gouvernementale n’aient pas saisi ce seul levier institutionnel pour mettre un terme au mépris affiché par le gouvernement envers le peuple et ses représentants". Comme en mai dernier. 

EN SAVOIR+
>>  Loi Travail : pourquoi, cette fois-ci, la droite ne déposera pas de motion de censure
>>  Loi Travail : Manuel Valls dégaine encore le 49.3
>>  Motion de censure de gauche : votre député voulait-il renverser le gouvernement ?

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Le médecin de Maradona inculpé pour homicide involontaire, comment en sommes-nous arrivés là ?

Isolement des patients Covid : "Il faut arrêter de contraindre les libertés", estime le Pr Juvin

93 médicaments commercialisés en France seraient dangereux, selon la revue Prescrire

VIDÉO - "Ça va... plus ou moins" : miraculé, Romain Grosjean donne de ses nouvelles

Producteur tabassé : le policier soupçonné d'avoir lancé la grenade lacrymogène placé sous contrôle judiciaire

Lire et commenter