VIDÉO - Louis Aliot (FN) : "Sarkozy fait campagne très à droite, mais gouverne très à gauche"

INTERVIEW - Invité sur LCI ce jeudi matin, le vice-président du FN Louis Aliot a critiqué Nicolas Sarkozy (entre autres), l'accusant de "faire campagne très à droite, mais [de] gouverner très à gauche".

Louis Aliot, eurodéputé et vice-président du FN, était l'invité politique d'Audrey Crespo-Mara, sur LCI ce jeudi 13 octobre. Il est revenu sur la campagne présidentielle et ses différents acteurs, et notamment sur Nicolas Sarkozy, qu'il accuse de "faire campagne très à droite, mais [de] gouverner très à gauche".

On connaît Nicolas Sarkozy, il fait campagne sur les thèmes du FN (identité, souveraineté, islam radical) et une fois élu, il se rallie à l’opinion dominante, celle de l’élite européenne. C’est de la pure com’.Louis Aliot

Et Louis Aliot en est certain : Nicolas Sarkozy ne fera pas de référendum sur les fichés S ou sur le regroupement familial, de la même façon qu'il "a déjà trahi avec le référendum de 2005", sur le projet de Constitution européenne. Et le vice-président du parti d'extrême droite de conclure : "Notre projet est complètement alternatif".

Juppé, Hollande, même combat pour le FN

Commentant la candidature d'Alain Juppé, Louis Aliot a affirmé ne pas voir "la différence entre Alain Juppé et François Hollande". Pour lui, Juppé est le "candidat compatible avec la gauche". Quant aux confidences du président, Aliot lui reproche d'utiliser "les musulmans comme une clientèle électorale".

VIDÉO - "Juppé est le candidat le plus apte à passer un pacte avec la gauche"

En vidéo

Aliot : "Juppé est le candidat le plus apte à passer un pacte avec la gauche"

Louis Aliot ajoute d'ailleurs, au sujet de la non-venue de Vladimir Poutine en France : "Je remarque qu’Hollande préfère décerner des légions d’honneur à des princes saoudiens".

Louis Aliot, première dame de France ?

C'est la "question OFF" d'Audrey Crespo-Mara : "Marine Le Pen se voit présidente en 2017, est-ce que vous vous voyez première dame de France ?" Il rétorque : "Non. Je reprendrai ma place, dans les coulisses, sans aucune exposition médiatique".

Lire aussi

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Elections présidentielles

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter