"L’UMP s’est sans doute sauvée aujourd’hui"

DirectLCI
Suite à la réunion de crise organisée par son parti, Jean-François Copé a été contraint de démissionner. "Le départ de Jean-François Copé fragilise Nicolas Sarkozy", explique Christophe Jakubyszyn, chef du service politique de TF1.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter