Lutte contre l'islamisme : Gérald Darmanin envisage la réouverture de la mosquée de Pantin

Lutte contre l'islamisme : Gérald Darmanin envisage la réouverture de la mosquée de Pantin

RADICALISATION - Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin a demandé ce lundi au préfet de Seine-Saint-Denis de discuter avec la nouvelle équipe dirigeante de la mosquée de Pantin pour "envisager (s)a réouverture dans les meilleurs délais", après la démission de son recteur.

Cinq mois après sa fermeture, la mosquée de Pantin (Seine-Saint-Denis) pourrait bientôt rouvrir ses portes. C'est en tout cas le souhait exprimé par le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, ce lundi, après la démission de son recteur M'hammed Henniche, que réclamait le ministre. "L'association gestionnaire de la mosquée de Pantin a changé ses dirigeants", a indiqué le locataire de Beauvau sur Twitter. "Je demande au préfet de Seine-Saint-Denis de se mettre en rapport avec la nouvelle équipe pour envisager la réouverture de la mosquée dans les meilleurs délais", a ajouté le ministre, qui "remercie l'action du maire" de la ville. 

La mosquée avait été fermée le 21 octobre dernier par le préfet, sur instruction du ministre de l'Intérieur. Deux jours plus tôt, Gérald Darmanin avait indiqué sur TF1 avoir "demandé au préfet de Seine-Saint-Denis de fermer la mosquée" à la suite de l'assassinat de Samuel Paty, professeur d'histoire tué à Conflans-Sainte-Honorine. Selon le ministre, "son dirigeant avait relayé le message qui consistait à dire que ce professeur devait être intimidé, en relayant d'ailleurs l'adresse du collège". Autre cause de la fermeture : la présence d'un imam formé au Yémen et accusé par les autorités d'être "impliqué dans la mouvance islamiste".

Depuis cette sanction et l'échec de deux recours en justice, le ministre de l'Intérieur et le préfet de la Seine-Saint-Denis, Georges-François Leclerc, avaient conditionné toute réouverture anticipée de la mosquée, avant le début du ramadan (mi-avril), aux départs de M'hammed Henniche et de l'imam Ibrahim Doucouré, pourtant déjà écarté. Le recteur, qui a toujours nié les penchants islamistes que lui prêtent le gouvernement, s'est résolu dimanche à démissionner pour "sauver le bail emphytéotique de la nouvelle mosquée" et afin "que les fidèles puissent retrouver leur mosquée", dont la réouverture était jusqu'ici programmée au 15 avril.

La politique vous intéresse ? Découvrez la version podcast de l'Interview Politique de Jean-Michel Apathie

Écoutez ce podcast sur votre plateforme d'écoute préférée !

 Chaque matin Jean-Michel Apathie reçoit des invités  politiques de premiers plans pour les interroger sur des questions d’actualité. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Retour à l'école, fin des 10 km, ouverture des terrasses... Les dates à connaître pour les prochaines semaines

EN DIRECT - Covid-19 : la France s’apprête à suspendre les vols en provenance et à destination de l’Inde

Dormir six heures ou moins entre ses 50 et 70 ans renforcerait le risque de démence

L'étonnante décision de Peugeot face à la pénurie de semi-conducteurs

Vacances : les destinations les plus prisées pour cet été

Lire et commenter