Lyon va adopter un budget genré : en quoi consiste cette première pour une grande ville en France ?

Grégory Doucet, le soir de sa victoire aux élections municipales à Lyon, le 28 juin 2020

ÉGALITÉ - Fait inédit en France, Lyon va prochainement adopter un budget "sensible au genre". En quoi cela consiste-t-il ? Comment le mettre en place ? LCI a interrogé Audrey Hénocque, première adjointe écologiste de la ville.

Canada, Mexique, Australie, Japon, Islande.... Et bientôt la ville de Lyon. Dirigée par l'écologiste Grégory Doucet depuis le mois de juin 2020, elle sera la première municipalité française à adopter un budget sensible au genre. Selon l'OCDE, "la budgétisation sensible au genre est un moyen (...) de promouvoir l'égalité à travers le processus budgétaire", notamment dans les domaines de l'éducation, de l'emploi, de l'entreprenariat où les inégalités persistent. 

Concrètement, en quoi consiste un budget sensible au genre, et comment sera-t-il adopté à Lyon ? LCI a interrogé Audrey Hénocque, première adjointe au maire de Lyon, en charge des finances et de la commande publique.

Qu'est-ce qu'un budget sensible au genre ?

Audrey Hénocque : Il s'agit d'un mode d’évaluation de la dépense publique : bénéficie-t-elle plutôt aux hommes ou aux femmes ? Nous allons faire un diagnostic sur notre budget général de dépense pour regarder qui bénéficie de la dépense publique. Pour cela nous allons utiliser la méthode "tricatégorielle". Nous regarderons quelles dépenses sont neutres, par exemple l'entretien de la mairie, faisant en sorte qu'elles soient le moins nombreuses possibles. Nous regarderons ensuite quelles dépenses sont faites pour rétablir l'égalité femmes-hommes : elles sont rares, il s'agit par exemple de la création d'un centre de soutien aux femmes victimes de violences conjugales. Enfin, le reste du budget est censé être "genrable", donc il faudra analyser si les usagers de l’équipement ou du service sont plutôt des hommes ou des femmes. Ce diagnostic nous permettra de savoir d’où nous partons, de constater les déséquilibres entre les hommes et les femmes dans notre politique publique.

Comment élaborer un tel budget ?

Sur cette année 2021, nous allons commencer à faire le diagnostic en analysant les dépenses et usages sur cinq secteurs : la mairie du 7e arrondissement, le musée des beaux-arts, la direction des sports, la direction des espaces verts et la direction de la commande publique. Au niveau de la municipalité, le budget sensible au genre sera celui voté fin 2022 pour l'année 2023. Il concernera l'ensemble des compétences municipales, comme l'éducation et la sécurité.

Pousser les femmes à investir l'espace public pour faire du sport

Quels seront vos premiers arbitrages ? 

Nous avons déjà commencé à agir dans certains secteurs comme le sport. Par exemple, alors que l'OL féminin bénéficie de moins de subventions et de moins d'achats de places dans le stade par la municipalité que l'équipe masculine, nous avons décidé cette année de mettre autant d'argent sur le club féminin que masculin. Nous pensons aussi que les city stades sont plus investis par les garçons, il faut donc encourager les filles à faire du sport en plein air dans l'espace public. Nous travaillons aussi autour des cours d’écoles, qui poussent les filles en périphérie quand les garçons sont au milieu, occupant le terrain de jeu de ballon. Dans la culture, on peut analyser qui visite les expositions, et si les hommes sont moins nombreux les encourager à aller au musée. Il faut aussi faire attention à exposer autant d'artistes femmes que d'artistes hommes.

Lire aussi

Pourquoi êtes-vous la première municipalité à adopter un budget sensible au genre ? Est-ce si difficile à mettre en place ?

Comme pour toutes les discriminations, tant que nous n'en avons pas conscience, nous ne nous en rendons pas compte. Les villes ont beaucoup été dirigées par des hommes, l’urbanisme pensé par des hommes. Il faut prendre conscience que l’action publique n’est pas neutre et qu'il y a des déséquilibres. En plus, en termes de dépenses, il n'est pas sûr que cela coûte plus cher. Ce n’est pas comme si nous sortions une nouvelle enveloppe, un budget pour les femmes. Il s’agit de vérifier que nous ne créons pas d'inégalités dans l’action municipale, et orienter les futures dépenses.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : nouvelle forte baisse du nombre de patients hospitalisés en réanimation

"Mes choix sont toujours guidés par une seule idée, le bien de l'équipe de France", assure Didier Deschamps

Les variants sont-ils créés par les vaccins, comme l'affirme un ancien prix Nobel ?

EN DIRECT - Tensions au Proche-Orient : la France dépose une résolution à l'ONU pour un cessez-le-feu

19h, 21h, 23h... Les dates à retenir d'ici la levée du couvre-feu cet été

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.