Macron contre "les fainéants" : Ciotti fustige un "mépris de classe" et une "forme de suffisance"

DirectLCI
GRAND JURY LCI – La nouvelle déclaration polémique d’Emmanuel Macron sur "les fainéants, les cyniques et les extrêmes" continue de susciter de nombreuses réactions, à gauche comme à droite.

Le porte-parole du gouvernement, Christophe Castaner, a eu beau tenté, ce matin sur Europe 1, de déminer la polémique née après les propos d’Emmanuel Macron sur les "fainéants, les cyniques, les extrêmes", en assurant qu’ils visaient "ceux qui n'ont pas eu le courage de faire les réformes nécessaires", les réactions courroucées de la classe politique ne faiblissent pas.


Ce dimanche matin, l’ex-candidat à l’élection présidentielle aujourd’hui à la tête du "Mouvement du 1er juillet", Benoît Hamon, a dénoncé des propos "très insultants pour beaucoup de Français" et qui ne sont pas "dignes d'un président de la République". "Je trouve ça d'un mépris incroyable. Les fainéants, ce sont ceux qui vivent de la rente. Or beaucoup de rentiers ont choisi Emmanuel Macron comme leur champion", a souligné le socialiste.

En vidéo

Macron contre "les fainéants" : "Ces propos ne sont pas dignes d'un président de la République", juge Hamon

Invité du Grand Jury sur LCI à la mi-journée, le député LR Eric Ciotti a de son côté accusé Emmanuel Macron de "mépris de classe" et d’être "lui-même cynique", rappelant les précédentes déclarations polémiques du président de la République. "On ne distingue pas les Français quand on est président de la République", a ajouté le parlementaire qui voit dans ces nouveaux propos"une forme de suffisance".

En vidéo

"Mépris de classe" et "suffisance" : Ciotti fustige les propos de Macron sur les "fainéants"

La France insoumise n’est pas en reste. Alors que Jean-Luc Mélenchon a déploré sur France 3 qu’Emmanuel Macron s’en prenne "à tous ceux qui résistent à sa politique", Alexis Corbière a critiqué sur France Inter la volonté délibérée du chef de l'État de "mettre la société en état de tension" en utilisant de tels vocables.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter