Macron et Le Pen au coude-à-coude au premier tour de la présidentielle 2022 selon un sondage

Emmanuel Macron et Marine Le Pen lors du débat de l'entre deux tours de la présidentielle 2017
Politique

ÉLECTIONS - Selon un sondage Ifop pour le "Journal du dimanche", Emmanuel Macron et Marine Le Pen recueilleraient 27 à 28% d'intentions de vote au premier tour de l'élection présidentielle de 2022. Au second tour, le président de la République obtiendrait 55% des voix (contre 66% en 2017).

L'écart se resserre entre le président de la République et sa principale adversaire pour 2022. Si le match de 2017 devait se rejouer avec la présidente du Rassemblement national Marine Le Pen, Emmanuel Macron ne l'emporterait plus aussi largement. En effet, selon un sondage Ifop publié ce dimanche dans le Journal du dimanche, les deux adversaires recueilleraient tous les deux 27 à 28% au premier tour de la présidentielle 2022. Il est toutefois à noter que ce sondage met en jeu des personnalités politiques qui n'ont aucunement déclaré leur candidature.

Dans l'hypothèse d'une candidature pour la droite de Valérie Pécresse, Emmanuel Macron et Marine Le Pen recueilleraient 28% au premier tour. Si Xavier Bertrand représentait les Républicains, l'actuel président de la République serait crédité de 27% des voix, alors que Marine Le Pen demeurerait à 28%.

Lire aussi

Mélenchon, lointain troisième avec 11% des voix

Jean-Luc Mélenchon arrive lui en troisième position dans ce sondage, mais loin derrière, à 11%, ex aequo avec François Baroin, mais devant Xavier Bertrand (10%) ou Valérie Pécresse (7%). Le leader d'EELV Yannick Jadot recueillerait 7,5 à 9% des intentions de vote, devant Nicolas Dupont-Aignan (6 à 7%) et le Premier secrétaire du Parti socialiste Olivier Faure (2,5 à 3%).

Dans les estimations du second tour, Emmanuel Macron l'emporterait avec 55% des voix (-2 points par rapport à mai). En mai 2017, il avait été élu avec 66% des suffrages face à la présidente du Rassemblement national. 

Comparaison ne vaut pas raison, mais il y a cinq ans, alors que la candidature d'Emmanuel Macron n'avait pas émergé, les sondages donnaient Marine Le Pen en tête dans tous les cas de figure, avec plus de 30% des voix. La droite, représentée alors par Nicolas Sarkozy, Alain Juppé ou François Fillon, suivait avec 17 à 25% des voix. Suivait François Hollande avec 16% à 17% des voix, puis Jean-Luc Mélenchon avec 10%. Avec les résultats que l'on sait, deux ans et demi plus tard.

Enquête réalisée en ligne du 28 au 30 octobre, auprès d'un échantillon représentatif de 1503 personnes inscrites sur les listes électorales, selon la méthode des quotas.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter