Emmanuel Macron revoit de fond en comble sa stratégie de communication

DirectLCI
CHANGEMENT - Une petite révolution se prépare à l’Élysée. Alors que la parole d’Emmanuel Macron devait être la plus rare possible, lui et ses équipes ont finalement changé leur fusil d’épaule. Le président de la République veut également renouer des liens avec les journalistes.

Trois mois à peine après son élection, Emmanuel Macron est déjà plus impopulaire que François Hollande à la même période. Conscient de la dégradation de son lien avec l’opinion, le chef de l’État a décidé de remettre à plat, non pas sa politique et ses promesses de campagne qu’il compte bien mettre en place, mais sa communication.


Fini la raréfaction de la parole présidentielle. "Jupiter" ressent le besoin d’expliquer, lui-même, le sens de son action. Les couacs à répétition cet été, concernant les aides au logement ou le budget du ministère de la Défense, ont souligné les carences de la nouvelle majorité, dont l’expérience politique n’est pas la principale qualité. 

Alors que le candidat Macron s’était attelé à dessiner un cap tout au long de sa campagne plutôt que de présenter une ribambelle de mesures catégorielles, il voit le bénéfice de ce travail de pédagogie s’éloigner en raison de l’incapacité des siens à l’imiter. 

Macron (re)parle "en off" à certains journalistes

Pour corriger le tir, il entend créer un rendez-vous régulier avec les Français pour rendre compte de sa politique, rapporte Le Monde. Le format de cette prise de parole n’est pas arrêté, précise le quotidien. Seule certitude, ce ne sera pas des conférences de presse comme le faisait François Hollande. Cet exercice n’a jamais été plébiscité par l’ex-ministre de l’Économie.


Alors qu’il tenait le plus éloigné possible les journalistes, allant jusqu’à ne pas accorder d’interview le 14 juillet comme le veut la tradition, Emmanuel Macron fait volte-face et semble également disposé à les rencontrer. Pour la première fois, il a même accordé un "off" à une poignée de journalistes jeudi lors de son déplacement en Roumanie. 


Comme chaque année, la rentrée politique est un moment clé que le gouvernement ne peut se permettre de négliger. Or, le contexte est potentiellement explosif. Entre la future (et controversée) réforme du Code du Travail, la délicate préparation du budget 2018, le tout saupoudré par les récentes critiques inattendues de François Hollande et de… François Bayrou, Emmanuel Macron se sent obligé de reprendre la main pour ne pas s’engouffrer durablement dans l’impopularité. 

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter