Maintenant, ce sont les journalistes qui mettent "le bordel" selon Emmanuel Macron

Maintenant, ce sont les journalistes qui mettent "le bordel" selon Emmanuel Macron
Politique

POLÉMIQUE - Après avoir accusé ce mercredi des salariés de l'équipementier automobile creusois GM&S à Egletons de "mettre le bordel" au lieu de chercher du travail, Emmanuel Macron accuse à leur tour les journalistes de polémiquer inutilement.

"Il y en a certains, au lieu de foutre le bordel, ils feraient mieux d'aller regarder s'ils ne peuvent pas avoir des postes là-bas", cette phrase prononcée mercredi 4 octobre par Emmanuel Macron lors d’une discussion "privée"  (devant les caméras…) avec le président de la région Nouvelle Aquitaine continue à faire parler. Ce vendredi, lors d’une séance de questions-réponses aux "24h du bâtiment", le Président en a remis une couche.

Lire aussi

Agacé contre les journalistes

Interrogé par les journalistes sur son emploi du mot "bordel", le Président n’a pas hésité à se montrer cassant et agacé contre les journalistes présents aux "24h du bâtiment". Du tac au tac, Emmanuel Macron a répondu : "[Le bordel], c’est vous qui le mettez". Une habitude, pour le chef de l'Etat, qui n'a pas son pareil pour reprocher une certaine superficialité aux journalistes qui évoquent sa communication... très maîtrisée. 

Voir aussi

Suite à cette question, le Président a poursuivi, non sans humour, sur sa phrase polémique de mercredi à Egletons (Corrèze) en insistant qu’elle n’était qu’une péripétie. "Je dois confesser qu’on a plus parlé de péripéties sur ce déplacement que du fond de ce que nous avons annoncé avec les ministres du Travail et de l’Education nationale, qui est fondamental", a-t-il attaqué. "Si les gens s'intéressaient à la vie du pays, ils auraient plutôt dû parler de ce qu'on a dit dans cette table ronde. On a parlé des vrais problèmes des vrais gens, et des vraies propositions pour vraiment protéger".

En vidéo

Emmanuel Macron se plaint qu'on ait polémiqué autour de sa petite phrase et qu'on "ne parle pas du fond"

Malgré la polémique sur ses propos, le chef de l'Etat s'affiche droit dans ses bottes. Selon des proches cités par l’AFP, Emmanuel Macron "assume sur le fond". Néanmoins,  il "n'emploierait pas, dans un cadre officiel, le mot bordel, qu'il a utilisé dans une discussion officieuse". 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter