Manifestation contre la loi travail : Philippe Martinez, grand perdant

DirectLCI
Renaud Pila, journaliste politique à MyTF1News, revient sur la semaine politique avec ses gagnants et ses perdants. Mardi, la manifestation a dégénéré : "On a retenu que la casse, 700 à 800 casseurs. Ils s’en sont notamment pris à un hôpital, c’est cette image que l’opinion va retenir, une image symbolique. La direction de la CGT et Philippe Martinez se sont laissés prendre au piège". Et d’ajouter : "Philippe Martinez est tellement dans un bras de fer quasiment personnel avec Manuel Valls et le gouvernement qu’il s’est laissé piéger et qu’il n’a pas vu que l’opinion attendait des condamnations assez rapides".

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter