Manuel Valls calme le jeu et voit François Hollande candidat en 2017

Politique
MISE AU POINT - Alors que la presse fait état de tensions entre lui et François Hollande, le Premier ministre a calmé le jeu ce vendredi dans les médias néerlandais, allant même jusqu'à assurer que le chef de l'État a "une vocation naturelle" à être candidat en 2017.

Aux rumeurs de mésentente entre lui et François Hollande, Manuel Valls a préféré jouer la carte de la loyauté, et de l'humour. Jouant sur son déplacement aux Pays-Bas ce vendredi en lâchant "Nous sommes tous hollandais d'une certaine manière aujourd'hui", le Premier ministre a plus sérieusement affiché son soutien envers le chef de l'État en conférence de presse.

Une "vocation naturelle" à briguer un second mandat en 2017

"C'est ma tâche de l'aider à réussir afin que la France en 2017 soit dans un meilleur état qu'en 2012", a-t-il ainsi précisé, affirmant être loyal "vis-avis du président de la République, mais vis-à-vis tout simplement des Français." Concernant les tensions supposées entre lui et François Hollande, il estime que celles-ci "sont des analyses basées sur des rumeurs".

Peu avant cette déclaration de soutien, Manuel Valls avait déjà fait preuve de loyauté dans un entretien donné au quotidien néerlandais NRC Handelsblad. Selon lui, François Hollande aurait ainsi une "vocation naturelle" à être candidat en 2017. Un projet pour lequel il compte également le soutenir : "On ne parle pas de ça entre nous mais tout doit être fait pour qu'il soit en situation de se représenter."

EN SAVOIR + >> Hollande en aurait "marre" de Valls le "provoc"

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter