Valls réaffirme sa "loyauté" envers Hollande

DirectLCI
FEUILLETON - Au lendemain de la mise au point de François Hollande à l'encontre de Manuel Valls, le Premier ministre a tenu à souligner qu'il restait loyal envers le président de la République, assurant malgré tout que sa "franchise" des derniers jours était "utile".

Le feuilleton entre François Hollande et Manuel Valls n'en finit plus. Samedi soir, alors qu'il était en déplacement en Afrique de l'Ouest, le Premier ministre a tenu à répondre au chef de l'Etat qui lui avait demandé de "rester à sa tâche", après que celui-ci eut affirmé sa "colère" concernant la parution du livre confidences, "Un président ne devrait pas dire ça". 


"C'est une évidence que chacun doit être à sa tâche, à sa place", a répliqué le locataire de Matignon tout en indiquant qu'il ne souhaitait pas faire "faire le commentaire du commentaire du commentaire".

Lire aussi

Si on est que dans les débats du passé ou dans les débats tactiques, c'est l'impasseManuel Valls

"Sur la notion de responsabilité, de loyauté, chacun peut reconnaître qu'il est très, très, très difficile de me mettre en cause sur ces sujets. J'attends d'ailleurs !", a-t-il poursuivi. "Il faut être responsable, loyal bien sûr, vis-à-vis de ma famille politique, je le suis. Mais il être lucide et la franchise est utile parfois. Il y a un malaise".


Selon le Premier ministre, il sera difficile de "faire taire" les gens de gauche qui s'interrogent sur l'avenir, précisant qu'il se disait "inquiet" "du risque de déséquilibre" avec "un pays avec un FN à 30% et une gauche qui peut être balayée".


"Si on est que dans les débats du passé ou dans les débats tactiques, c'est l'impasse", a expliqué le Premier ministre, s'adressant à ceux qui se positionnent comme Arnaud Montebourg et Emmanuel Macron.

En vidéo

François Hollande et Manuel Valls se répondent à distance

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter