Manuel Valls annonce un plan de construction de 33 nouvelles prisons

DirectLCI
SURPOPULATION CARCÉRALE - Le Premier ministre Manuel Valls veut construire 33 nouvelles prisons.

Le Premier ministre Manuel Valls vient d'annoncer, lors de la remise des diplômes de l'École nationale d'administration 

pénitentiaire à Agen, vouloir construire 32  nouvelles maisons d'arrêt et un centre de détention, prioritairement en Île-de-France et en région Paca. "Dans une première phase, plus de 3 900 cellules devront être construites, en priorité dans les régions connaissant une surpopulation carcérale élevée - Île-de-France et Côte d'Azur - et dans les régions où les projections de population pénale prévoient une évolution importante : le Sud-Ouest et le Grand-Ouest", a-t-il expliqué. 


Manuel Valls prend ainsi le relais du ministre de la Justice Jean-Jacques Urvoas, qui avait indiqué il y a deux semaines la mise en place d'un plan pour la construction de 10 000 à 16 000 nouvelles places d'ici 2025. "Nous devons agir vite, car il faut en moyenne dix ans pour construire une prison", a précisé le Premier ministre. "Les recherches foncières se feront dans les prochaines semaines".

En vidéo

Construction de 33 nouvelles prisons : "Ça reste des mesures qui vont s’étaler dans le temps"

Une annonce d'ampleur qui intervient au moment où la surpopulation carcérale pose de plus en plus problème en France. Au 1er septembre 2016, le nombre de détenus dans les prisons s'élevait à 68 253 personnes, pour seulement 58 587 "places opérationelles", selon les statistiques de l'administration pénitentiaire. D'après ces données, 1 439 détenus dormiraient sur des matelas posés au sol.


Lors du quinquennat de Nicolas Sarkozy, le nombre de places était passé de 50 207 à 57 243 (chiffres pris au 1er avril 2007 et au 1er avril 2012). Depuis François Hollande, seules 1 344 places ont donc été créées.

Prisons : Ciotti dénonce "de la poudre aux yeux"

En vidéo

Prisons : Ciotti dénonce "de la poudre aux yeux"

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter