Marcel Campion VS la mairie de Paris : pourquoi sont-ils en guerre ?

Politique
DirectLCI
POLÉMIQUE - Pour justifier ses propos homophobes envers Bruno Julliard, l'ancien premier adjoint de la capitale, Marcel Campion a évoqué les batailles qui l’opposent à la mairie de Paris. Quelles sont-elles ? On fait le point.

Le meilleur ennemi d’Anne Hidalgo a encore exprimé sa haine contre la mairie de Paris dans une vidéo, tournée en janvier, et diffusée ce dimanche par le JDD. Dans ce document, Marcel Campion s'en prend à Bruno Julliard -à l'époque premier adjoint de la maire PS-, qu'il attaque violemment en des termes homophobes. 


"Comme il était un peu de la jaquette, il a rencontré Delanoë, ils ont fait leur folie ensemble et paf, il est premier adjoint. Et avec Anne Hidalgo, il est super parce qu’en même temps il lui a amené tous les homos de la terre. C’est-à-dire que toute la ville maintenant est gouvernée par des homos" lance le "roi des forains" dans la vidéo.

Un incident de plus dans la guerre qui oppose Marcel Campion à la mairie de Paris. Mais quel est vraiment le problème entre les deux parties ? Marcel Campion avait pourtant publiquement soutenu Anne Hidalgo lors de la campagne des municipales de 2014, au point qu'ils avaient posé ensemble tout sourire. Depuis, les choses se sont dégradées. Il en veut d’abord à la maire et à son équipe d’avoir annulé le marché de Noël, qu’il installait tous les ans au moment des fêtes de fin d’année sur les Champs-Elysées. Depuis 2017, il ne peut donc plus monter ses chalets et ses attractions sur la plus belle avenue du monde. Pour justifier sa décision, la mairie avait notamment mis en avant la "qualité médiocre des animations et des produits vendus".


Ensuite, la ville de Paris a obligé le forain à démonter définitivement sa grande roue installée place de la Concorde. Cette dernière a accueilli ses derniers visiteurs au mois de mai dernier, même si Marcel Campion ne désespère pas de faire encore changer d'avis la municipalité à ce sujet et a toujours l'espoir de réinstaller son attraction à l'entrée du jardin des Tuileries.

Des propos tenus "dans un mouvement de colère"

Ces décisions prises ces derniers mois par le Conseil de Paris font dire à Marcel Campion que la mairie a lancé la guerre contre les forains. Et c’est d'ailleurs ainsi qu’il a justifié aussi ses propos homophobes contre Bruno Julliard. Invité à commenter sa déclaration sur LCI dimanche soir, Marcel Campion a dit l'avoir faite "dans un mouvement de colère" après avoir "été éliminé du marché de Noël et de la grande roue par M. Julliard". "Le mot pervers, je ne l’ai pas utilisé pour les pédés. J’ai dit que c’étaient des pervers parce qu’ils se servaient de leur statut d’élus pour essayer de faire des affaires et nous foutre dehors" a-t-il expliqué après avoir déclaré que les "homos" étaient "un peu pervers".


La bataille entre Marcel Campion et Anne Hidalgo est loin d'être terminée puisque lors des prochaines élections municipales de 2020, le forain a prévu de présenter des têtes de listes dans tous les arrondissements de la capitale. Il devrait lui-même se présenter dans le premier arrondissement parisien (qui en 2020 regroupera les 1er, 2e, 3e et 4e arrondissements).

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter