Marine Le Pen annonce avoir constitué un groupe au Parlement européen

Marine Le Pen annonce avoir constitué un groupe au Parlement européen
Politique
DirectLCI
EUROPE – Marine Le Pen a annoncé lundi avoir réussi à constituer un groupe politique au Parlement européen. il devrait prendre le nom de "Europe des Nations et des Libertés". Il serait doté de plusieurs millions d'euros de subventions.

Les tractations auraient abouti. Marine Le Pen a annoncé lundi, par voie de communiqué, être parvenue à constituer un groupe au Parlement européen, appelé "Europe des Nations et des Libertés", qu'elle devrait présenter, mardi, lors d'une conférence de presse.

A LIRE AUSSI >> Parlement européen : Marine Le Pen pourra-t-elle fédérer les europhobes ?

Bien que réunissant 37 élus et comptant à ses côtés ses alliés historiques, le Parti pour la liberté (PVV) du Néerlandais Geert Wilders, le Parti de la liberté autrichien (FPÖ), la Ligue du Nord italienne et le Vlaams Belang flamand (Belgique), l'élue d'extrême droite ne répondait pas aux exigences du Parlement de Strasbourg pour la constitution d'un groupe politique, soit au moins 25 élus de 7 nationalités différentes. Interrogées lundi soir, plusieurs sources frontistes ont refusé d'indiquer les pays d'origine des deux élus qui manquaient et qui auraient rallié le groupe europhobe.

20 à 30 millions d'euros de subventions

Pour Marine Le Pen et ses alliés, l'enjeu est de taille. La constitution d'un groupe offre une plus grande visibilité aux élus qui le constituent et aux idées qu'ils portent. Elle permet notamment de prétendre à la présidence de commissions ou de sous-commissions. Mais surtout, elle offre pas moins de 20 à 30 millions d'euros de subventions au cours des cinq années qui suivent la formation du groupe, hors salaires et avantages des députés.

Avec le groupe constitué par le patron du parti eurosceptique britannique Ukip, Nigel Farage, qui a récemment récupéré un député polonais d'extrême droite Robert Jaroslaw Iwaszkiewicz, du Congrès de la Nouvelle droite (KNP), le groupe annoncé par Marine Le Pen serait la seconde formation europhobe et anti-immigration siègeant au Parlement européen.

A LIRE AUSSI >> FN : Jean-Marie Le Pen estime que son exclusion "fermerait les portes du pouvoir" à sa fille

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter