Marine Le Pen au Salon de l'agriculture : "On va baisser la politique agricole commune pour accueillir les migrants"

Politique
DirectLCI
POLITIQUE - Présente au Salon de l'agriculture jeudi 28 février, Marine Le Pen a dénoncé la potentielle baisse des aides européennes issues de la politique agricole commune (PAC) aux agriculteurs français, faisant un lien entre ces subventions et l'aide aux migrants.

La campagne des élections européennes plus que jamais au menu du salon de l'agriculture 2019. L'événement, rendez-vous favori des politiques, a accueilli Marine le Pen ce jeudi 28 février. L'occasion, pour la chef de file du Rassemblement national, qui a passé la matinée sur place, de se présenter comme "l'anti-Macron" en matière de projet pour l'agriculture française.

Inquiétudes sur la baisse des aides de la PAC

Marine Le Pen a notamment dénoncé le rôle de la Commission européenne, qui selon elle "veut baisser les aides de la PAC [Politique Agricole Commune], ce qui va être un véritable drame pour nos agriculteurs, alors même que nous avons augmenté d'un milliard et demi notre contribution à l'Union Européenne cette année" a-t-elle déclaré, évoquant la contribution française à hauteur de 21.5 milliards cette année. 


L'élue du Pas-de-Calais a ainsi martelé "qu'il faut se battre" contre la baisse de la PAC, qui selon elle ne servira qu'à "pouvoir libérer de l'argent, et notamment pour accueillir des migrants". Bien que les budgets ne soient pas corrélés, Marine Le Pen a ajouté : "Je considère que l'argent des Français doit plutôt aller aux agriculteurs qu'aux migrants".


Récemment, Marine Le Pen avait déjà établi un lien entre les moyens alloués aux migrants et la situation des retraités français. 

En vidéo

Un migrant peut-il gagner davantage qu'un retraité ?

Un défi européen

En vidéo

Marine Le Pen en campagne européenne au salon de l’agriculture

Au micro de LCI en ce début d'après-midi, l'ancienne députée européenne a renouvelé son discours. "Quand on connaît le plan social massif, les difficultés sociales et la souffrance des agriculteurs, envisager de baisser ces aides qui vont à l’agriculture française c’est un scandale".


Assumant totalement être en campagne, Marine Le Pen a ensuite expliqué que "le défi de la prochaine majorité au Parlement européen" sera "de préserver ces aides pour que les agriculteurs puissent envisager un avenir plus serein". Avant d'ajouter que "ce ne sera pas suffisant" et qu'il faudra réformer notamment sur "l'étiquetage de tous les produits "et mettre en place un "patriotisme économique".

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter