Marine Le Pen candidate aux régionales, la fin d'un faux suspense

Marine Le Pen candidate aux régionales, la fin d'un faux suspense

ELECTIONS - La présidente du Front national a officialisé ce mardi sa candidature aux prochaines élections régionales dans la future grande région Nord-Pas-de-Calais/Picardie, mettant un terme à des mois d'un faux suspense sur le sujet.

C'est la fin d'un très long non-suspense . Ce mardi matin, Marine Le Pen a annoncé qu'elle était bien candidate aux élections régionales de décembre, dans la future région Nord-Pas-de-Calais/Picardie, une région que le FN espère bien remporter. 

Une annonce faite alors qu'elle entretenait le flou sur sa décision depuis la mi-avril, date à laquelle les premières têtes de liste pour les élections ont commencé à être désignées par le parti. "Elle réfléchit", assuraient ses proches, soulignant que la proximité entre les élections régionales et la présidentielle de 2017, à laquelle elle veut participer, sont très proches.

A LIRE AUSSI
>> 
Marion Maréchal Le Pen tête de liste aux régionales en Paca
>>
Finalement, Jean-Marie Le Pen renonce à être candidat aux régionales en Paca

A peine candidate, déjà favorite

L'annonce de sa candidature, Marine Le Pen l'a faite lors d'une interview accordée à la chaîne d'information en continu iTélé , qui en a diffusé un extrait très tôt dans la matinée. Un plan com' qui contredit un tantinet ses déclarations sur le sujet : le 14 juin dernier, alors que la présidente du parti louvoyait à nouveau sur sa décision, sur le plateau du BFMTV , elle assurait que sa "décision, je la donnerai aux habitants de la région Picardie-Nord-Pas-de-Calais". En annonçant ainsi sa candidature, elle vide de sa substance sa conférence de presse programmée ce jour à Arras, où elle devait l'annoncer, et qui marque le lancement officiel de sa campagne. Mais s'assure un plus grand retentissement médiatique.

A peine candidate que Marine Le Pen est déjà donnée favorite : selon un sondage OpinonWay réalisé pour Le Figaro et LCI, la présidente du FN arriverait largement en tête au premier tour, qu'il y ait ou pas union entre le PS et EELV. Dans la région, Marine Le Pen devra notamment affronter Xavier Bertrand, l'ancien ministre UMP du Travail, ou encore côté socialiste, Pierre de Saintignon.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Euro : Emmanuel Macron et Angela Merkel mettent en garde contre le variant Delta

EN DIRECT - Affaire Jubillar : l'avocat de Cédric Jubillar met en garde contre "une erreur judiciaire"

La machine à laver, le véhicule mal garé, le podomètre : ces éléments qui ont fait basculer l'affaire Jubillar

VIDÉO - "Ça va la claque que tu t'es prise ?" : Emmanuel Macron interpellé par un écolier

Sommet États-Unis/Russie : le cadeau "Made in USA" de Joe Biden à Vladimir Poutine

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.