Marine Le Pen, "crevée" et critiquée au FN, va-t-elle renoncer à se présenter aux législatives ? Réponse ce soir sur TF1

Marine Le Pen, "crevée" et critiquée au FN, va-t-elle renoncer à se présenter aux législatives ? Réponse ce soir sur TF1
Politique

ELECTIONS - Marine Le Pen doit annoncer ce jeudi sa décision concernant une éventuelle candidature à Hénin-Beaumont. La candidate du Front national à la présidentielle serait "crevée".

Des lendemains qui déchantent ? Marine Le Pen doit annoncer jeudi si elle est candidate ou non aux législatives dans son fief d'Hénin-Beaumont (Pas-de-Calais). Une décision qui intervient au moment où le Front national est en plein trouble, après sa performance à la présidentielle, jugée décevante par certains en interne.

Des informations contradictoires circulaient dans son entourage sur un éventuel déplacement sur place dans la journée, avant une intervention au 20 heures de TF1. Seule certitude : la campagne présidentielle a laissé des traces. "Elle sort à peine d'une campagne de plusieurs mois très éprouvante, elle est crevée", assurait vendredi au Parisien un de ses proches. Une fatigue qui pourrait être difficilement conciliable entre sa propre candidature et son rôle de présidente du parti : "Elle sera en première ligne pour soutenir de nombreux candidats FN dans toute la France, avec de nombreux déplacements à la clé. Sa propre campagne va en pâtir. Mener les deux de front ne me paraît pas raisonnable, ce serait même une erreur." 

La question est aussi stratégique : incarnerait-elle davantage le statut de "cheffe de l'opposition" qu'elle revendique depuis le Parlement européen ou l'Assemblée nationale?

Lire aussi

En vidéo

Malgré son score "Marine Le Pen n'a pas fait une bonne élection" selon Christophe Jakubyszyn

"Elle aura un boulevard"

Toute l'info sur

Marine Le Pen perd la présidentielle

"Elle n'a pas encore pris sa décision. Elle a juste indiqué qu'elle allait chapeauter la campagne législative du FN, mais la concernant, elle personnellement, rien n'est acté", précisait au Parisien Jean-Lin Lacapelle, le secrétaire général adjoint du parti. Et d'ajouter : "Pour ma part, j'espère qu'elle sera candidate." 

Une candidature qui, sauf surprise, serait à Hénin-Beaumont (Pas-de-Calais). Un scrutin qui pourrait presque passer pour une formalité : au second tour de la présidentielle, la candidate FN a recueilli dans cette cirsconscription 58,17% des suffrages exprimés face à Emmanuel Macron, son sixième meilleur score de France.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent