Marine Le Pen réfléchit à quitter la présidence du RN en vue de 2022

Cette vidéo est extraite de l’émission Le Grand Jury de LCI du dimanche 23 février 2020

PRÉSIDENTIELLE 2022 - Marine Le Pen a déclaré ce dimanche 23 février sur LCI, qu'elle réfléchissait à abandonner la présidence de son parti, le Rassemblement national, à l'approche de la présidentielle 2022, pour être la "candidate de tous les Français".

Alors que la campagne municipale bat son plein dans toutes les villes, certains se tournent déjà vers la présidentielle en 2022. Après s'être déclarée candidate à l'investiture en vue de l'élection présidentielle le 16 janvier dernier, Marine Le Pen a annoncé ce dimanche 23 février sur LCI, dans "Le Grand Jury", qu'elle réfléchissait à abandonner la présidence de son parti à l'approche de cette échéance électorale. 

Le tout pour être la "candidate de tous les français". "Je réfléchis à pouvoir me présenter comme candidate de tous les Français, en étant évidemment soutenue par mon mouvement", a déclaré la cheffe du RN. 

Toute l'info sur

Marine Le Pen perd la présidentielle

"Les Français en ont soupé de la situation"

Pourquoi se lancer si tôt ? A cette question, Marine Le Pen a répondu qu' "à la différence des autres responsables politiques", elle ne "joue pas la fausseté hypocrite consistant à dire : je réfléchis, je ne sais pas, j'attends qu'on m'appelle". "Nous avons des grandes chances de pouvoir appliquer nos idées car j'ai de grandes chances d'être présidente de la République parce que je pense que les Français en ont soupé de la situation", a-t-elle assuré.

Lire aussi

Selon elle, les Français "ont compris maintenant qu'il faut arrêter avec l'ultra-libéralisme de la concurrence déloyale, l'immigration de masse, l'insécurité, le laxisme, le n'importe quoi, l'entre-soi de de nos élites, la finance internationale. Il faut arrêter avec tout cela, et donc je pense que beaucoup sont prêts aujourd'hui à tenter une autre politique, une alternative à la politique menée par Emmanuel Macron." Si la campagne 2022 s'avérait être un échec, Marine Le Pen affirme qu'elle ne sait pas si cela sera sa dernière. "Cela dépendra de ce que souhaitent les adhérents de mon mouvement", a-t-elle évacué.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Cluster en Haute-Savoie : que faisait le groupe d'étudiants britanniques dans cette station de ski ?

EN DIRECT - Covid-19 : l'entrée aux États-Unis interdite à la plupart des ressortissants européens

Ces Français qui prennent leur retraite dans un Ehpad 4 étoiles en Tunisie

EN DIRECT - Procès de Trump : l'acte d'accusation transmis aujourd'hui au Sénat

Vers un troisième confinement ? L'Élysée assure que rien n'est décidé

Lire et commenter