Marine Le Pen, Eric Zemmour... "Les populistes ne sont pas les amis des femmes", assure Marlène Schiappa

Marlène Schiappa invitée de LCI

INTERVIEW - Invitée de LCI, ce lundi, la ministre déléguée chargée de la Citoyenneté s’en est prise aux positions de l’extrême-droite sur les droits des femmes, visant notamment ceux qu'elle nomme "les populistes", dont Marine Le Pen, Marion Maréchal ou Eric Zemmour.

Considérant que "le vote féminin n’existe pas", Marlène Schiappa a appelé, ce lundi 25 octobre, "femmes et hommes à regarder les projets" des différents responsables politiques engagés dans la course à la présidentielle. Invitée sur LCI à réagir aux différents soutiens féminins du polémiste non-candidat Eric Zemmour, dont certaines positions sont taxées de sexistes, la ministre déléguée chargée de la Citoyenneté a rétorqué que "les populistes, l’extrême-droite ne sont pas les amis des femmes. Regardez comment les amis d’Eric Zemmour votent. Ils vont contre les femmes". 

Toute l'info sur

Élection présidentielle 2022

Avant de citer plusieurs responsables femmes proches des idées du polémiste d’extrême-droite : "Emmanuelle Ménard, parlementaire, a proposé année après année de supprimer le budget dédié aux femmes. Vous parliez de la proposition d’Anne Hidalgo sur l’égalité salariale, il n’y a rien dans l’extrême droite sur ce sujet. En revanche, ce sont des gens qui entravent le droit des femmes. Marion Maréchal Le Pen, autre manifeste soutien d’Eric Zemmour, parlait d’IVG de confort."

"Sur des questions comme l’IVG, je n'ai pas entendu Mme Le Pen"

Interrogée sur le cas de Marine Le Pen, candidate déclarée du Rassemblement National (RN), Marlène Schiappa a là aussi opté pour une absence de prise de position progressiste en faveur des droits des femmes. "Il a fallu que je fasse voter une loi contre le harcèlement de rue pour que Marine Le Pen en parle. Reprenez tous ses discours politiques, jamais Marine Le Pen n’a tenu un discours féministe et n’a parlé du harcèlement des femmes. Sur des questions comme l’IVG, comme les droits fondamentaux, je n’ai pas entendu Mme Le Pen. Sur la PMA pour toutes, je n’ai pas entendu l’extrême droite, ou en tout cas je l’ai entendue pour brocarder les droits des personnes LGBT+. C’est assez clair."

Lire aussi

Plus tôt au cours de cet entretien, la ministre a au contraire vanté le bilan d’Emmanuel Macron sur ce vaste sujet et notamment sur la place accordée aux femmes en politique : "Emmanuel Macron a amélioré la représentation des femmes au Parlement. C’est grâce à lui que l’on a une Assemblée nationale féminisée et ce sera le cas la prochaine fois". 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 - Variant Omicron : la plupart des cas sont "légers", selon l'agence européenne des médicaments

EN DIRECT - Conférence de presse d'Emmanuel Macron : suivez notre édition spéciale

Covid-19 : peut-on recevoir une dose de Moderna après une vaccination Pfizer (et inversement) ?

Avant son débat face à Bruno Le Maire, que propose Eric Zemmour sur l'économie ?

Le variant Omicron semble avoir un taux de réinfection plus élevé, prévient l'OMS

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.