"Marine Le Pen est un pion de Monsieur Poutine" : le meilleur des déclarations politiques du dimanche

"Marine Le Pen est un pion de Monsieur Poutine" : le meilleur des déclarations politiques du dimanche

PETITES PHRASES – Comme chaque dimanche, les personnalités politiques se bousculent dans les médias. Retrouvez leurs principales déclarations de ce dimanche 30 novembre.

L'UMP a un nouveau président. Une élection de Nicolas Sarkozy à la tête du parti samedi qui a logiquement été particulièrement commentée par les responsables politiques de tous bords dimanche. Si les dirigeants de l'UMP interrogés se réjouissent, certains responsables du PS affichent aussi leur satisfaction de voir l'ancien chef d'Etat prendre les manettes du parti. Metronews a sélectionné les principales déclarations médiatiques du 30 novembre.

LIRE AUSSI >> Présidence de l'UMP : Nicolas Sarkozy élu avec 64.5 % des voix


Jean-Christophe Cambadélis, Premier secrétaire du PS, Le Grand Rendez Vous (Europe 1, Le Monde, i-Télé) :

Sur l'élection de Nicolas Sarkozy à la présidence de l'UMP : "C'est évidemment une mauvaise nouvelle pour la France, vu le programme de Nicolas Sarkozy, mais une bonne nouvelle pour la gauche car le temps de tous contre le PS s'achève". (…) "Il me semble qu'il est chef de parti, je suis responsable du Parti socialiste et il ne me semblerait pas anormal que nous débattions de l'avenir de la France".

Sur le score de Bruno Le Maire : "Les Gepetto qui ont construit ce Pinocchio vont le voir s'échapper". (…) "C'est une très mauvaise nouvelle pour Juppé et Fillon". (…) "Voilà un nouveau personnage qu'ils ont voulu instrumentaliser contre Nicolas Sarkozy et qui va faire son petit chemin".

Sur Marine Le Pen, réélue présidente du FN : "Pourquoi Monsieur Poutine joue-t-il la carte de Marine Le Pen ? Pour une raison toute simple : elle veut sortir de l'Europe et donc faire exploser l'Europe et affaiblir la France. Dans la stratégie de Monsieur Poutine, cette carte-là est essentielle". (…) Marine Le Pen est un pion dans la stratégie de Monsieur Poutine. Ce parti souverainisto-xénophobe s'est mis dans la main de l'adversaire de l'Europe et de la France".

Stéphane Le Foll, ministre de l'Agriculture et porte-parole du gouvernement, C politique (France 5) :

Sur l'élection de Nicolas Sarkozy à la présidence de l'UMP : "Le score n'est pas aussi élevé qu'attendu". (…) "Nicolas Sarkozy n'a pas d'idées pour la France". (…) "On a qu'une idée de revanche. On revient avec une liste d'abrogations insensées. Si c'est le programme de l'UMP, ça n'a aucun sens".

Thierry Mandon, Secrétaire d'Etat à la réforme de l'Etat, le Forum (Radio J) :

Sur l'élection de Nicolas Sarkozy à la présidence de l'UMP : "C'est une victoire poussive pour un ancien chef de l'Etat élu par un peu plus de la moitié des militants du parti d'opposition. Ce n'est donc pas le sauveur suprême que Nicolas Sarkozy prétendait être mais plutôt une sorte de Zorro cabossé sur un cheval boiteux".

Benoît Hamon, député PS (Le JDD) :

Sur l'élection de Nicolas Sarkozy à la présidence de l'UMP : "J'ai un peu de regret de voir qu'il y a toujours une prime aux anciens et aux vieilles histoires. On recycle toujours les perdants. Que voulez-vous? C'est l'une des caractéristiques des élites françaises".

Henri Guaino, député UMP, Tous Politiques (France Inter) :

Sur le score de Bruno le Maire et son avenir : "Il n'y a pas de raison de donner une place privilégiée à ceux qui perdent"

Sur la primaire à droite : "Je pense le plus grand mal des primaires. Tout le monde veut des primaires aujourd'hui, mais si personne n'en veut, ça peut changer".

Sur les propos de François Hollande à Dakar : "Cette remarque est une allusion stupidement politicienne qui n'est pas digne d'un président de la République". (…) "Quand on représente la France, on prend un peu de hauteur".

Brice Hortefeux, BFM Politique (BFMTV - RMC - Le Point) :

Sur l'élection de Nicolas Sarkozy à la présidence de l'UMP : "C'est un beau succès. Nicolas Sarkozy s'intéressera à tout mais n'a pas vocation à s'occuper de tout. Il souhaite travailler en équipe".

Sur le FN : "Quand je vois que Madame Le Pen réclame la dissolution et qu'elle propose naturellement de gouverner, j'ai compris que finalement, après avoir beaucoup reproché certaines choses, elle était partante pour le FNPS". (…) "Ce qu'elle propose comme alternative c'est le FNPS".

Valérie Pécresse, députée et conseillère régionale UMP, Le Grand Jury (RTL - Le Figaro - LCI ) :

Sur l'UMP : "Je sais que, dans ma génération, beaucoup veulent être président de la République". (…) "On doit être tous derrière notre président. Notre adversaire, c'est la gauche". (…) "Je souhaite que Bruno Le Maire trouve sa place. L'UMP ne doit pas se résumer à un clan".

Sur la région Ile-de-France où elle sera tête de liste UMP aux régionales : "Je veux la réveiller, lui donner des vitamines et du viagra".

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Chute (incontrôlée) d’une fusée chinoise ce week-end : où va-t-elle retomber sur Terre ?

Vincent éliminé de "Koh-Lanta" : "En rentrant, je me suis inscrit à une formation pour devenir coach de vie"

Jérusalem : au moins 180 blessés dans des heurts entre Palestiniens et police israélienne

EN DIRECT - Week-end de l'Ascension, vaccin AstraZeneca... l'appel de Jean Castex

Féminicide à Mérignac : "Ça s'est joué à une seconde", témoigne un voisin qui a tenté de s'interposer

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.