Philippot va-t-il rejoindre Dupont-Aignan ? Le FN va-t-il éclater ? Cinq questions autour du départ de l'ex numéro 2 du FN

CRISE AU FN – Contesté en interne depuis plusieurs mois, Florian Philippot a annoncé ce jeudi son départ du FN, poussé vers la sortie par Marine Le Pen. Qui a contribué au départ de l'ancien n°2 du FN ? Marine Le Pen est -elle fragilisée ? Et Florian Philippot lui-même a-t-il encore un avenir en dehors du FN ou plutôt avec Nicolas Dupont-Aignan ?

Pourquoi a-t-il été évincé ?

Si officiellement Florian Philippot se voit reprocher le lancement et la présidence de son association "Les patriotes" mi-mai, il ne s’agit pas de la véritable raison de son éviction. "C’est un prétexte" a d’ailleurs réagi le principal intéressé mercredi soir sur CNews, expliquant que le Front national était "en train de changer de ligne et de faire un retour en arrière absolument terrifiant". En effet, dans la réalité, nombre de ténors du Front national n’ont jamais partagé les idées politiques de Florian Philippot ni accepté son emprise sur Marine Le Pen. Le député du Gard Gilbert Collard a d’ailleurs déclaré ce jeudi matin sur RTL : "Marine veut reprendre la maîtrise complète de son discours, et elle a bien raison".

Trop social, pas assez concentré sur les questions d’immigration et d’islam, Florian Philippot cultivait une ligne politique différente d’un bon nombre de cadres du FN, notamment sur l’euro. Au cours de la campagne présidentielle, l’énarque assurait que le parti ne reviendrait pas sur son engagement de quitter l’Europe et sa monnaie, quand d’autres estimaient qu’il ne s’agissait pas d’une priorité. Le député Louis Aliot et le maire de Béziers Robert Ménard, élu avec le soutien du FN, avaient d’ailleurs considéré que les positions de Philippot sur cette question étaient responsables des mauvais résultats du parti aux élections législatives.

En vidéo

Gilbert Collard réagit au départ de Florian Philippot

Pourquoi maintenant ?

Florian Philippot a été poussé vers la sortie six mois avant le congrès du Front national, qui aura lieu au mois de mars prochain. Mais la refondation du parti en vue de cet événement a déjà été lancée par Marine Le Pen, et il semblait impossible d’entamer des discussions sur la stratégie à adopter et de redéfinir la ligne politique du parti avec le jeune énarque, pour les raisons évoquées ci-dessus. La mésentente entre Florian Philippot et les principaux cadres du parti ainsi que leurs désaccords politiques avaient atteint un point de non-retour et semblaient insurmontables. 

Ce départ fragilise-t-il Marine Le Pen ?

En vidéo

Après le départ de Florian Philippot, les partisans du FN déboussolés

Décidément, 2017 n’aura pas été une belle année pour Marine Le Pen. Après son échec personnel à l’élection présidentielle, la présidente du FN perd à présent l’un de ses plus fidèles lieutenants. Si leur relation s’est progressivement distendue ces derniers mois, leur rencontre en 2009 fut pourtant "un coup de foudre intellectuel", dixit Marine Le Pen. Rapidement propulsé n°2 du parti, il nourrit le discours de sa présidente. Comme elle, il est partisan de la dédiabolisation. C’est à ce titre qu’il est parvenu à la convaincre de mettre Jean-Marie Le Pen au placard. 


Ce départ risque aujourd’hui de mettre fin à cette stratégie de dédiabolisation, qui n’a jamais été totalement adoubée par certains hiérarques frontistes. Si l’autorité de Marine Le Pen a peu de chance d’être remise en cause, l'intéressée s'est sentie obligée de rappeler jeud matin qu'elle était bien la seule patronne au sein du parti et "la plus solide et la mieux placée" pour 2022.   


A l’instar de Florian Philippot, elle a toujours refusé de s’inscrire dans le clivage droite-gauche, alors que la plupart de ses lieutenants assument leur appartenance à une droite ferme et fière de ses valeurs. Face aux partisans d'une ligne "droite dure", la présidente du FN pourrait cependant devoir revoir son positionnement.

En vidéo

L'oeil de Fabien Namias : "Départ de Philippot : un échec total pour Marine Le Pen"

Le parti va-t-il éclater ?

Bruno Mégret, Carl Lang… Ce n’est pas la première fois qu’un cadre imminent claque la porte du FN. Et à chaque fois, ces départs ont certes fragilisé le parti mais il s’en est toujours remis. Le plus retentissant, celui de Bruno Mégret, avait entrainé la fuite de nombreux responsables (qui l’ont suivi ensuite au MNR) mais le leadership de Jean-Marie Le Pen avait largement compensé ces pertes. Florian Philippot, lui, a un poids politique bien moins important dans les instances frontistes. Mise à part Sophie Montel, ses soutiens dans le parti ont relativement peu de responsabilités. Ce qui devrait limiter l’hémorragie. 

En vidéo

La réaction de Sophie Montel au départ de Florian Philippot

Une alliance avec Nicolas Dupont-Aignan ?

En annonçant son départ du FN ce matin, Florian Philippot n’a pas indiqué qu’il abandonnait la politique. "Mon engagement politique reste intact, j'ai mes mandats, je continuerai à me battre", a-t-il fait savoir. Il va désormais pouvoir se consacrer au développement de son association politique Les Patriotes. Va-t-il la transformer en parti politique ? "On verra bien, ce n'est pas le moment d'en parler", s’est contenté de dire sur France 2 à ce sujet. 

Autre piste envisageable, adhérer à Debout la France, le parti de Nicolas Dupont-Aignan. Les deux hommes se sont rencontrés jeudi peu après l'annonce du départ du N°2 du FN. Ils se revendiquent l’un et l’autre comme gaulliste, partagent de nombreuses convictions. Toutefois, la tolérance de NDA vis-à-vis l’euro pourrait constituer un frein à ce rapprochement.   "Je l'ai vu, a confirmé Nicolas Dupont-Aignan. N'étant pas de cette famille politique, du Front national,  j'ai la possibilité de parler à tout le monde. J'ai déjeuné avec Marine Le Pen  (mercredi) et j'ai vu Florian Philippot aujourd'hui", a assuré le député de  Debout la France à l'antenne de RTL. Florian "Philippot est un gaulliste mais laissons un peu de temps au  temps. L'enjeu en tout cas pour moi, ce n'est pas de mettre de l'huile sur le  feu", a expliqué l'ancien candidat à la présidentielle.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

FN : Florian Philippot claque la porte

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter