Marine le Pen veut se présenter en "femme totalement libre"

Marine le Pen veut se présenter en "femme totalement libre"
Politique

PRÉSIDENTIELLE - "On va faire une campagne joyeuse", promet Marine Le Pen au premier jour des Estivales de Fréjus après avoir officialisé la nomination de David Rachline comme directeur de campagne.

Au premier jour des Estivales du Front National, la candidate à la présidentielle Marine Le Pen a entamé la première étape de sa marche vers 2017. Objectif : montrer que son parti est en ordre de bataille derrière elle avec la nomination du jeune maire de Frejus David Rachline comme directeur de campagne. "Il a de l'énergie et de la disponibilité, un caractère joyeux. On va faire une campagne joyeuse" a indiqué la présidente du FN aux nombreux journalistes présents à Frejus. Façon déjà de déléguer les questions organisationnelles pour se consacrer a travailler à améliorer son image personnelle et prendre de la hauteur.

Lire aussi

    Conjurer le plafond de verre du 2e tour

    Marine Le Pen entend se poser en "femme totalement libre, y compris vis-à-vis de mon mouvement qui me fait confiance. La présidentielle, c'est une rencontre avec le peuple, une dynamique, une prise de conscience qui peut tout emporter. Ça met en cause les grands choix. Au delà des partis."

    Et comme une prolongation de sa stratégie de dédiabolisation, la candidate cherche a ouvrir le FN a des représentants de la société civile, appelés à participer aux collectifs mis en place l'an dernier et aux conventions thématiques prévues tout l'automne. Tout cela avant une grande convention présidentielle mi février où sera dévoilé le projet pour 2017. "Je veux piocher et choisir mes propositions. Je ne serai là non plus pas liée au Front National". 

    Une volonté de s'affranchir de l'histoire de son parti pour tenter de conjurer le plafond de verre du deuxième tour? "Je ne veux pas être cruelle avec les commentateurs politiques mais ils n'ont pas vu venir le Brexit ou la désignation de Trump a la primaire US".

    "Je ne redoute personne"

    Toute l'info sur

    Elections présidentielles

    Sérénité affichée en cette rentrée, à l'image de sa nouvelle affiche où elle regarde au loin, certes, mais sans oublier de redescendre trés vite dans l'arène pour assener ses coups. "Je ne redoute personne. Ce qui est redoutable c'est le bilan désastreux des uns et des autres, de Hollande et de Sarkozy. Les Français ne sont pas dupes". A Frejus, Marine le Pen pose les jalons d'une campagne où elle se verrait bien en candidate gaullienne face aux représentants du "vieux système". Le chemin est encore long pour convaincre des Français qui refusent toujours dans les sondages de lui accorder leur confiance pour l'Elysee. Pour son discours attendu ce dimanche, elle tentera de jouer cette carte de la candidate "libre" au-dessus de la mêlée.

    VIDEO. A Fréjus, Marine Le Pen défend les droits des femmes

    En vidéo

    A Fréjus, Marine Le Pen défend les droits des femmes

    VIDEO. Que pensent les militants de la nouvelle stratégie du parti

    En vidéo

    Front national : que pensent les militants de la nouvelle stratégie du parti

    Sur le même sujet

    Et aussi

    Lire et commenter

    Alertes

    Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent