Marion Maréchal-Le Pen dénonce les "calculs politiciens" de son grand-père

Politique

CONSEIL FAMILIAL - La députée FN du Vaucluse a estimé dans une interview accordée au "Parisien", qu'il était "dommage" que son grand-père "se perde dans des calculs politiciens", en rapport avec sa volonté d'investir des candidats aux législatives de 2017.

Marion Maréchal-Le Pen a critiqué les "calculs politiciens" de son grand-père dans un entretien accordé au Parisien et publié ce mardi. Exclu du parti le 20 août 2015, Jean-Marie Le Pen a fait réagir en annonçant son intention de vouloir investir des candidats aux législatives de 2017. "Ce n'est pas son rôle et c'est un peu dommage qu'il se perde dans des calculs politiciens qui n'ont pas beaucoup d'avenir. Ce n'est pas à la mesure de l'homme", a déclaré la députée FN du Vaucluse, ajoutant qu'elle "regrette" la démarche de son grand-père.

J'agirais à l'extérieur- Jean-Marie Le Pen

Jean-Marie Le Pen, co-fondateur du Front national, a publié un "appel" sur son site internet le 25 août où il annonçait vouloir investir des candidats aux prochaines élections législatives pour que s'exprime "le courant de valeurs nationales et patriotiques". "J'avais indiqué il y a de nombreux mois que si le courant de valeurs nationales et patriotiques que j'ai incarné durant des décennies ne pouvait plus s'exprimer à l'intérieur du Front national, j'agirais à l'extérieur", a-t-il justifié. 

Selon son entourage, plusieurs centaines de circonscriptions seraient envisagées. Selon un proche de Jean-Marie Le Pen cité par Libération, les futurs candidats pourraient être investis en commun avec d’autres petits mouvements d’extrême droite, tels que le Parti de la France dirigé par Carl Lang. 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter