Marion Maréchal-Le Pen : "Je ne me sens pas obligée d'acheter Charlie Hebdo"

Politique

Deux jours après la grande "marche républicaine", qui a rassemblé plus d'un million de personnes à Paris, le députée FN du Vaucluse Marion Maréchal-Le Pen a expliqué qu'elle est "Charlie, si c'est pour défendre la liberté d'expression et lutte contre l'islamisme" et non pas la ligne éditoriale du journal.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter