Marion Maréchal-Le Pen s'associe à la création d'une académie de sciences politiques (mais ne revient pas en politique)

Marion Maréchal-Le Pen s'associe à la création d'une académie de sciences politiques (mais ne revient pas en politique)

DirectLCI
REVENANTE - L'ex-députée FN du Vaucluse Marion Maréchal-Le Pen confirme dans une tribune à paraître jeudi 22 février dans Valeurs Actuelles son projet de création d'une formation pour futurs élus et dirigeants de droite.

Ce n'est pas un retour en politique, mais c'est un come-back quand-même. Moins d'un an après avoir quitté la scène frontiste, l'ex-députée FN du Vaucluse Marion Maréchal-Le Pen annonce son nouveau projet dans une tribune à paraître dans Valeurs Actuelles, jeudi : "La création d'une académie de sciences politiques."


"J'ai décidé de m'associer à la création d'une académie de sciences politiques, à côté d'autres activités professionnelles. L'école que j'accompagne est libre et indépendante. Il ne s'agit pas d'un projet partisan", explique-t-elle dans l'hebdomadaire, auquel l'AFP a eu accès. 

Une école en forme de projet politique

Selon elle, cette formation ne sera pas rattachée à un parti politique, "et ne servira aucun d'eux", mais sera bien un "projet politique". "Nous souhaitons être le terreau dans lequel tous les courants de la droite pourront se retrouver et s'épanouir" explique-t-elle. 


Autre "vocation" de cette nouvelle école : "détecter et former les dirigeants de demain", "ceux qui auront le courage, l'intelligence, le discernement et les compétences pour agir efficacement dans la société et au service de la société", en proposant des formations "du magistère à la formation continue, ainsi que des universités d’été". La petite-fille de Jean-Marie Le Pen indique encore dans la tribune : "Nous donnerons des armes intellectuelles, culturelles, juridiques, techniques et médiatiques à nos jeunes afin qu'ils soient les plus performants possibles dans l'entreprise comme dans l'arène politique."

Les contours de la formation encore flous

Le projet de reconversion de Marion Maréchal-Le Pen, qui interviendra par ailleurs jeudi aux Etats-Unis au rendez-vous annuel des conservateurs américains (CPAC), n'est pas nouveau. En novembre dernier, le JDD annonçait en effet la volonté de la nièce de Marine Le Pen de "développer une école privée". 

En vidéo

Marion Maréchal-Le Pen va s'exprimer aux Etats-Unis

Quant à savoir quelle forme prendra cette formation, il est encore un peu tôt. Le JDD affirmait que l'ex-députée avait été "recrutée" par le groupe Eduniversal, qui évalue différents masters. Une information démentie dans la foulée par la principale concernée, qui indiquait alors avoir rencontré le PDG d'Eduniversal "pour discuter d'une éventuelle convention de consulting marketing dans le cadre du lancement de cette école". 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter