Marion Maréchal-Le Pen veut supprimer les aides au planning familial

Marion Maréchal-Le Pen veut supprimer les aides au planning familial

DirectLCI
RÉGIONALES - La tête de liste FN pour la région PACA, Marion Maréchal-Le Pen, a annoncé qu'en cas de victoire, elle supprimerait les aides aux plannings familiaux et associations LGBT. Des propos tenus le 17 novembre et relevés ce jeudi.

Lors d'un meeting organisé par La Manif pour tous, le 17 novembre dernier à Marseille, la candidate du Front national pour les élections régionales en PACA, Marion Maréchal-Le Pen a affirmé son intention d'arrêter toutes les subventions aux plannings familiaux et aux associations LGBT.

"Pas question de leur verser un sou", a déclaré la nièce de Marine Le Pen, précisant son propos : "200.000€, chaque année, sont accordés aux plannings familiaux, dont on sait que ce sont des associations très politisées". La députée FN s'est ainsi faite ovationner par la salle, acquise à sa cause depuis la loi dite du "mariage pour tous", raconte le site Les Nouvelles News .

Une "banalisation de l'avortement"

Et par "très politisées", Marion Maréchal-Le Pen entend cela : les plannings familiaux seraient des associations "qui portent, de [son] point de vue, une vision, une approche assez banalisée de l’avortement qui [lui] pose une difficulté".

À LIRE AUSSI >> Pour MM Le Pen, les musulmans ne peuvent être français que "sous certaines conditions"

Une attaque vive contre l'avortement, qui serait, selon la candidate FN "le tabou absolu en France, bien au-dessus de l’immigration". Pourtant, elle n'y serait pas opposée : "Je ne suis pas contre le droit à l’avortement, que les choses soient claires, je suis pour une responsabilisation des femmes, et surtout pour sortir de l’idéologie".

Ci-dessous la vidéo du meeting, animé par Geoffroy Lejeune de Valeurs actuelles.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter