Marlène Schiappa dans "Balance ton post!" : "Si les ministres deviennent journalistes, on revient à l'URSS", tacle Dupont-Aignan

Politique
DirectLCI
POLITIQUE - Invité ce mardi matin dans la matinale de LCI, le député de l'Essonne et Président de Debout la France a taclé la présence cette semaine de Marlène Schiappa sur C8, où elle doit co-animer une émission consacrée au Grand Débat national avec Cyril Hanouna.

"Une confusion générale." C'est en ces termes que Nicolas Dupont-Aignan a commenté la présence cette semaine de Marlène Schiappa dans une émission animée par Cyril Hanouna et consacrée au Grand débat. "Maintenant, bientôt, on va mettre un ministre à votre place", a tancé l'élu de Debout la France en s'adressant à Christophe Jakubyszyn.


"Si les ministres deviennent journalistes, il n'y a plus besoin de journalistes. On revient à l'URSS. Ca veut dire quoi ? C'est grave." Le député réagissait à la présence de la secrétaire d'Etat à l'Egalité entre les femmes et les hommes, Marlène Schiappa, dans une émission de C8. Une émission qu'elle va co-animer vendredi avec Cyril Hanouna autour du Grand débat national, a annoncé la chaîne lundi. Intitulé "La parole aux Français", l'émission doit donner la parole à des "retraités, infirmiers, demandeurs d'emploi, commerçants, enseignants, agriculteurs", qui "témoigneront de leur quotidien", a précisé C8 dans un communiqué.

Invité par ailleurs à réagir aux propos du député de Debout la France Bernard Monot, lequel a assuré qu'Emmanuel Macron allait vendre l'Alsace et la Lorraine à l'Allemagne, Nicolas Dupont-Aignan a assuré qu'il ne s'agissait pas d'une fake news. "Ce que voulait dire le député Bernard Monot, c'est que ce traité aura des conséquences", s'est défendu l'élu, lequel assure que le traité peut "aboutir à un engrenage". Le président amuse la galerie avec le Grand débat et prend des décisions lourdes, en douce, pour le pays, et en secret".

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter