Marlène Schiappa à la tête de la République en Marche ? "Je réfléchis à présenter ma candidature"

Marlène Schiappa à la tête de la République en Marche ? "Je réfléchis à présenter ma candidature"

Politique
DirectLCI
AMBITION - Dans une interview au "Journal du dimanche", Marlène Schiappa fait part de son envie de se présenter à la tête de La République en marche en remplacement de Christophe Castaner nommé au ministère de l’Intérieur.

"Je réfléchis à présenter ma candidature mais nous verrons quand le moment sera venu" a révélé Marlène Schiappa ce dimanche 21 octobre dans le JDD. L'ancien secrétaire général du mouvement Christophe Castaner étant parti au gouvernement, la place à la tête de LaREM est vacante. D'ici à l'élection d'un nouveau dirigeant début décembre, l'intérim est assuré par Philippe Grangeon.

Dans le Journal du dimanche, Marlène Schiappa a estimé qu'elle incarnait "l'ADN du mouvement et une forme de renouvellement", citant son expérience de maire adjointe au Mans, de référente territoriale de LaREM ou encore sa capacité à prendre "la lumière", écrit encore le JDD. La secrétaire d'Etat en charge de l'Egalité entre les femmes et les hommes, qui vient de voir son portefeuille élargi à la Lutte contre les discriminations, a aussi expliqué déjà "échanger sur le fond avec des référents, des députés, des Marcheurs et avec l’Elysée". 


Elle a d'ailleurs des idées pour que le mouvement soit force de proposition pour le gouvernement. "Il faut soutenir les équipes dans les territoires", "armer intellectuellement nos militants". Elle évoque aussi la possibilité d’une "hotline pour les territoires" ou "l’élection d’ambassadeurs régionaux" afin d’ajouter "un soupçon de démocratie locale" à un parti jugé trop vertical. 

Plusieurs députés également intéressés

Outre Marlène Schiappa, plusieurs figures du parti ont marqué leur intérêt pour la direction du mouvement présidentiel, notamment les députés de Paris Stanislas Guerini, Pierre Person et Sylvain Maillard, ou encore le député des Français de l'étranger Joachim Son-Forget. L'appel à candidature sera lancé à partir du 29 octobre, et jusqu'au 14 novembre.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter