Transports, santé, emploi, logements... les mesures annoncées par Macron pour Marseille

Transports, santé, emploi, logements... les mesures annoncées par Macron pour Marseille

"MARSEILLE EN GRAND" - Emmanuel Macron a annoncé jeudi une série de mesures, assorties de plusieurs milliards d'euros d'engagements, pour la deuxième ville de France. "Je ne viens pas faire des promesses, mais prendre des engagements, en en demandant", a-t-il prévenu. Voici l'essentiel.

Ni l'averse brutale qui s'est abattue sur le palais du Pharo ni une coupure d'électricité impromptue n'auront empêché Emmanuel Macron de présenter, jeudi, le plan d'investissement annoncé depuis plusieurs jours pour Marseille. 

À l'occasion d'un déplacement inédit, de mercredi à vendredi, du chef de l'État dans la deuxième ville de France, ce dernier a donné corps aux engagements censés permettre de faire basculer le destin d'une métropole minée par la pauvreté, l'insalubrité de ses logements et la vétusté de ses écoles. 

Toute l'info sur

Macron à Marseille pour redonner "un souffle" à la ville

Emmanuel Macron a toutefois prévenu les élus locaux, dont le maire socialiste de Marseille Benoît Payan, venus l'écouter : il n'est pas venu pour "faire des promesses", mais pour "prendre des engagements", tout en demandant la réciprocité à ses interlocuteurs, notamment sur l'utilisation des fonds. À l'occasion de cette longue intervention, il a annoncé une série de mesures de soutien de la part de l'État, certaines relevant de l'urgence, d'autres d'une vision de plus long terme. 

En vidéo

LCI PLAY - Macron taquiné par la météo : "Il faut venir à Marseille pour avoir la pluie !"

Les trois urgences

La sécurité. Comme il l'avait annoncé la veille aux forces de l'ordre, Emmanuel Macron a confirmé la mobilisation de 150 millions d'euros pour renforcer la sécurité, notamment dans la perspective de lutter contre le trafic de drogue qui gangrène plusieurs quartiers pauvres de la cité phocéenne. Ces mesures comprennent le renfort de 200 policiers supplémentaires en 2022, en plus de 100 policiers arrivés cette année, ainsi que le financement de 500 caméras de vidéosurveillance dans les quartiers prioritaires et l'équipement des policiers. 

L'insalubrité. Le chef de l'État a confirmé l'engagement de soutenir le plan de rénovation urbaine, après les engagements pris au lendemain du drame de la rue d'Aubagne. Près de 15.000 logements devront être rénovés en 15 ans, avec une simplification des procédures pour accélérer le calendrier. 

La santé. Alors que le système de soins marseillais a été fortement éprouvé par la crise sanitaire, révélatrice d'une situation particulièrement critique, Emmanuel Macron a annoncé, outre un allègement de dette de 233 millions d'euros, un investissement de 169 millions d'euros (la moitié du total prévu) pour rénover les hôpitaux, dont celui de la Timone, ainsi que 50 millions d'euros supplémentaires pour le pôle mère-enfant. 

Le plan à plus long terme

L'école. Une société pilotée par l'État sera créée d'ici à la fin de l'année pour la réhabilitation et la reconstruction des écoles identifiées comme les plus délabrées, sur les 174 établissements retenus. Le montant des financements reste à préciser. 

En outre, une expérimentation sera lancée dans 50 écoles de Marseille, renforçant l'autonomie des chefs d'établissements dans les quartiers défavorisés. Les équipes pourront repenser les projets d’apprentissage, les rythmes scolaires, les récréations, la durée des cours, la façon dont sont enseignés les programmes. Certaines de ces écoles devront être opérationnelles pour la rentrée 2022. 

Enfin, 10 "micro-lycées" (classes d’une vingtaine d’élèves, intégrées aux lycées existants) et 10 micro-collèges, dédiés aux élèves en grande difficulté, ouvriront à la rentrée 2022. 

L'emploi. Pour faciliter l'embauche des jeunes, trois carrefours de l'entrepreneuriat seront créés à Marseille, ainsi qu'un "capital jeunes créateurs" pour les jeunes porteurs de projets et une "plateforme commune" pour structurer l'offre à destination des jeunes les plus éloignés de l'emploi. Enfin, le "Service militaire volontaire" sera proposé pour les jeunes en plus grande difficulté, avec l'acquisition de savoirs par un encadrement militaire, sur un modèle déjà expérimenté en Outre-mer. Les 100 premiers jeunes seront concernés à l'automne. 

La culture. Emmanuel Macron a annoncé la création de "grands studios" permettant d'avoir l'infrastructure pour les tournages, l'ouverture d'un nouveau site pour accueillir les tournages, l'implantation d'une école "Ciné Fabrique", comme celle de Lyon et la création d'une antenne marseillaise de la Cinémathèque française.

L'environnement. À la veille d'un déplacement sur le thème de l'écologie, le chef de l'État a annoncé la création d'Odysséo, réseau de recherche international, d'innovation des pays du bassin méditerranéen, dédié à la protection de l'environnement. Le premier lieu emblématique ouvrira en 2026. Il sera notamment porté par l'ancienne ministre de la Culture Françoise Nyssen.

Un calendrier serré

Pour lancer ce plan, baptisé "Marseille en grand", Emmanuel Macron a fixé un calendrier, avec la création dans les prochains mois d'une Société publique d'intérêt national pour les écoles et d'un groupement d'intérêt public pour les transports. Il a aussi demandé, "sous deux mois", des propositions des élus locaux pour faire évoluer la gouvernance - la Métropole devra notamment prendre en charge l'autorité des transports. 

"Je reviendrai en février prochain pour pouvoir rendre compte de ce qui a été fait et de ce qui n'a pas été fait", a déjà prévenu le président de la République. Soit seulement deux mois avant l'élection présidentielle. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Soldat tué au Mali : le caporal-chef Maxime Blasco, un militaire de 34 ans au parcours "admirable"

Pneus hiver ou chaînes obligatoires : voici la carte des départements concernés

Éruption du volcan aux Canaries : comment expliquer l'arrivée en France du nuage de dioxyde de soufre

REVIVEZ - "Danse avec les stars" : la chanteuse Lola Dubini est éliminée dès son premier prime

Global Citizen Live : tout ce qu’il faut savoir sur le concert événement diffusé samedi sur TMC

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.