Mazerolle : "En France, il y a des adeptes de la violence qui veulent tout détruire"

Politique
DirectLCI
L'EDITO - Depuis le début du mouvement des gilets jaunes, des casseurs se sont infiltrés au mouvement. L'acte XVIII n'a pas échappé à leurs violences.

L'acte XVIII des gilets jaunes s'est coïncidé avec la marche du climat. On peut dire que les deux mouvements se sont déroulés dans le calme. Toutefois, Paris a été le théâtre de scènes de violence ce samedi. On a notamment assisté à des attaques des policiers, des pillages ou encore des incendies. Pour Olivier Mazerolle, ces actes ont été l'œuvre des commandos. Que doit faire l'exécutif pour éviter ce chaos ?

Ce dimanche 17 mars 2019, Olivier Mazerolle dans sa chronique "L'édito", nous parle des scènes de violence de l'acte VIII des gilets jaunes. Cette chronique a été diffusée dans La Matinale Week-End du 17/03/2019 présentée par Christophe Moulin sur LCI.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

La Matinale du week-end

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter