Mazerolle : "Il manque maintenant l'élément stabilisateur qui était l'entente franco-allemande"

Politique

Toute L'info sur

La Matinale du week-end

L'EDITO - Les chefs d'État et de gouvernement membres du G20 vont se retrouver pour désigner le futur président de la Commission.

À peine rentré du G20, Emmanuel Macron doit retrouver la fournaise européenne à Bruxelles avec un conseil des chefs d'État et de gouvernement. Un sommet qui risque d'être compliqué à cause de la rupture de l'amitié franco-allemande. Il s'agit de se mettre d'accord sur le nom du futur président de la Commission. Selon Olivier Mazerolle, c'est "un poste stratégique" où le responsable "met en œuvre les politiques qui déterminent le destin de 450 millions d'Européens".

Ce dimanche 30 juin 2019, Olivier Mazerolle dans sa chronique "L'édito", parle du bras de fer franco-allemand dans le cadre de la désignation du futur président de la Commission européenne. Cette chronique a été diffusée dans La Matinale Week-End du 30/06/2019 présentée par Anne-Chloé Bottet sur LCI.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter