Mazerolle : "Les critiques ne devraient pas se porter sur les recommandations données sur la canicule"

Mazerolle : "Les critiques ne devraient pas se porter sur les recommandations données sur la canicule"

L'EDITO - Circulation différenciée, report du brevet des collèges... les mesures prises par le gouvernement pour limiter l'impact de la canicule sont nombreuses. L'Etat en fait-il trop ?

Le pays subit de plein fouet les impacts de la canicule. L'on se demande d'ailleurs si le gouvernement ne nous infantiliserait pas trop à ce sujet. Selon Olivier Mazerolle, "c'est parce qu'on le pousse à le faire". Il affirme également que la cause de tous ces agissements était que "nous avions un peu perdu l'habitude de se prendre en charge, même pour les raisons les plus élémentaires". Comment interpréter les mesures prises par le gouvernement pour faire face à la canicule ? Quid de la communication autour de ce phénomène ?

Ce samedi 29 juin 2019, Olivier Mazerolle dans sa chronique "L'édito", analyse les mesures du gouvernement pour faire face à la canicule. Cette chronique a été diffusée dans La Matinale Week-End du 29/06/2019 présentée par Anne-Chloé Bottet sur LCI.

Toute l'info sur

La Matinale week-end

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : 25.263 personnes hospitalisées, 301 décès en 24h

Son enfance en Algérie, son grand amour partagé : Marthe Villalonga ouvre ses jardins secrets

EN DIRECT - Affaire des "écoutes" : "J’ai ressenti l’injustice profonde, choquante", explique Nicolas Sarkozy dans le Figaro

Mesures de restriction : pourquoi Emmanuel Macron fixe-t-il un horizon de "4 à 6 semaines" ?

Les 65-75 ans avec comorbidités "peuvent se faire vacciner" avec AstraZeneca, annonce Olivier Véran

Lire et commenter