Mélenchon, Aliot, Dupont-Aignan... ils s'opposent à la vaccination obligatoire des soignants

Mélenchon, Aliot, Dupont-Aignan...  ils s'opposent à la vaccination obligatoire des soignants

COVID-19 - Alors que le gouvernement réfléchit à rendre obligatoire la vaccination pour les soignants, l'extrême gauche et l'extrême droite s'y opposent, croyant en la pédagogie plutôt qu'en la contrainte.

Le gouvernement y réfléchit sérieusement, et la majorité des médecins interrogés sur les plateaux de télévision y sont favorables. Mais dans la classe politique, la vaccination obligatoire des soignants ne fait pas l'unanimité. Alors que l'exécutif consulte depuis ce lundi et travaille à un projet de loi en ce sens face à la menace d'une quatrième vague due au variant Delta, les deux extrêmes de l'échiquier politique s'y opposent.  

Vendredi 2 juillet sur franceinfo, le député La France insoumise Alexis Corbière s'est dit "agacé que ceux que nous avons applaudis à 20h" pendant le premier confinement soient "la cible d'attaques que je considère comme injustes, comme s'ils étaient des têtes folles qui n'étaient pas responsables. Pourtant, les chiffres que nous avons montrent que 57% des personnels des Ehpad seraient d'ores et déjà vaccinés, et 64% des personnels de santé (chiffres de la Fédération hospitalière de France, ndlr)", a-t-il argumenté, ajoutant : "Donc on est dans un mouvement de vaccination qui est tout à fait normal."

Auprès de 20 Minutes, le député LFI Eric Coquerel a indiqué ne pas comprendre "cette logique de culpabilisation de professionnels de santé qui ont déjà beaucoup donné depuis le début de la crise". Il craint que cela renforce le risque de fracture entre les Français et "la défiance à l'égard des autorités". Il plaide plutôt pour "un effort pédagogique supplémentaire pour convaincre"

Lundi soir, les députés La France insoumise ont rappelé leur opposition dans un courrier adressé au Premier ministre. "Pourquoi eux et pas les autres catégories au contact d ’un public nombreux comme le sont par exemple les enseignants ou les parlementaires ? Pourquoi faire des praticiens de la santé les vecteurs centraux de la contamination ? Quelles raisons aurait la France de ne plus suivre les préconisations de l ’OMS contre l ’obligation de vacciner ?", écrivent notamment Jean-Luc Mélenchon et Mathilde Panot. 

Toute l'info sur

Covid-19 : le défi de la vaccination

Responsabilité et confiance envers les soignants

A l'extrême droite, le maire Rassemblement national de Perpignan Louis Aliot s'est dit sur Sud Radio "contre l'obligation en matière vaccinale". "Je crois au principe de responsabilité et je veux faire confiance aux soignants, les mieux placés pour connaître la manière d'exercer leur travail." 

Le président de Debout la France Nicolas Dupont-Aignan refuse également de voir les soignants comme des "boucs-émissaires" et a dénoncé vendredi dernier l'"ingratitude" et l'"incohérence" du gouvernement, qui les a obligés des mois à aller travailler "sans aucun moyen de protection" et veut aujourd'hui "les vacciner de force"

Les responsables syndicaux se sont également prononcés. Si la CFDT et le Medef ont pris position en faveur de l'obligation vaccinale pour les soignants, le secrétaire général de la CGT Philippe Martinez a indiqué lundi sur LCI qu'il n'y était "pas favorable". Le chef du premier syndicat dans la fonction publique hospitalière pense "qu'il vaut mieux convaincre plutôt que contraindre". "On ne peut pas les montrer du doigt aujourd'hui après les avoir applaudis toute l'année dernière", a-t-il estimé.

Lire aussi

Consensus politique : Véran "reste confiant"

Toutefois, dans le Journal du Dimanche daté du 4 juillet, le ministre de la Santé Olivier Véran a estimé qu’un "consensus politique" était "possible". "Si les groupes parlementaires décident de bloquer l’examen du texte, et si dans deux mois l’épidémie repart fortement avec le variant Delta, nous ne disposerons pas des outils indispensables pour éviter de refermer le pays. Je ne suis pas certain que les oppositions politiques soient prêtes à assumer de replonger dans le confinement, donc je reste confiant", a-t-il déclaré.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : le plan blanc déclenché en Corse par l'Agence régionale de santé

VIDÉOS - Vaccin : les réponses d'Emmanuel Macron aux questions des jeunes sur Instagram et TikTok

Vacances : à quoi ressemble un camping de luxe dans le Sud de la France ?

EN DIRECT - JO de Tokyo : l'escalade et le volley français permettent aux Bleus de rêver de médailles

VIDÉO - Les vaccinés, aussi contagieux que les non-vaccinés ? Les précisions du Pr Bréchot

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.