Le parquet de Paris ouvre une enquête pour des "vérifications" des comptes de campagne de Mélenchon

DirectLCI
JUSTICE - Le parquet de Paris a ouvert une enquête préliminaire pour mener des "vérifications sur une éventuelle violation" des règles de financement liées à la candidature de Jean-Luc Mélenchon à la présidentielle de 2017

La campagne présidentielle de Jean-Luc Mélenchon est-elle entachée d'irrégularités ? C'est la question que se pose ces jours-ci le parquet de Paris. Celui-ci a en effet ouvert une enquête préliminaire pour mener des "vérifications sur une éventuelle violation" des règles de financement, a-t-on appris mardi de source judiciaire.


Saisi par un signalement de la commission nationale des comptes de campagne, le parquet de Paris a confié en avril aux policiers anticorruption de l'office central de la lutte contre les infractions fiscales et financières (Oclciff) "le soin de procéder à des vérifications sur une éventuelle violation des prescriptions du code électoral relatives au financement des campagnes électorales", a précisé la source judiciaire.

Jean-Luc Mélenchon "garantit" avoir agi "honnêtement et scrupuleusement dans la conduite financière" de sa campagne de 2017 dans un communiqué. "Je garantis que je ne comprends pas comment la Commission nationale des comptes de campagne a pu à la fois valider mes comptes et faire un signalement. Ni pourquoi elle ne m'en a jamais informé auparavant alors que cette démarche date du 18 mars dernier (...). Ni pourquoi elle l'a fait alors qu'elle a au contraire fait un communiqué pour défendre les rabais dont a bénéficié le candidat Macron", affirme le dirigeant de La France insoumise.

Fin 2017, cette autorité administrative indépendante avait validé les comptes de campagne des onze prétendants à l'Elysée mais après avoir retranché certaines dépenses notamment pour Jean-Luc Mélenchon (LFI) et Marine Le Pen (FN). Au total, plus de 400.000 euros de dépenses de la campagne LFI avaient été exclus des frais que l'Etat rembourse aux candidats ayant totalisé plus de 5% des suffrages. 


La campagne de Jean-Luc Mélenchon n'est pas la seule à avoir fait l'objet d'un signalement à la justice: la CNCCFP avait également saisi le parquet au sujet de dons privés au bénéfice de la campagne d'Emmanuel Macron, mais après analyse, ce signalement n'a pas donné lieu à des suites judiciaires, selon une source proche du dossier. 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter