Mélenchon n'a pas peur de la candidature de Montebourg, il estime être le seul "bulletin stable et sûr"

Mélenchon n'a pas peur de la candidature de Montebourg, il estime être le seul "bulletin stable et sûr"

Dans un entretien publié dans le journal le Monde daté de ce mercredi, Jean-Luc Mélenchon entend tirer avantage des candidatures qui se multiplient à gauche. Il se voit comme "le bulletin de vote stable et sûr".

Jean-Luc Mélenchon n’a pas peur des candidatures d’Arnaud Montebourg, Cécile Duflot ou Benoît Hamon à la présidentielle. Dans un entretien au Monde, le candidat de "La France insoumise" dit même qu’il s’en "réjouit". "Cela élargit l’espace pour d’autres thèmes. La première chose que ces candidatures disent, c’est que Hollande a échoué. Elles prononcent des condamnations sévères". Il considère que ces candidats, qui ont des programmes proches du sien, "travaillent pour (lui)". 

Le choix d’Arnaud Montebourg de passer par la primaire du PS ou de la contourner est encore inconnu. Mais selon M. Mélenchon, dans tous les cas, cela lui sera bénéfique. "Si Montebourg s’inscrit dans la primaire socialiste, il retourne sur le papier tue-mouches. En dehors, il explose le PS, affaiblit Hollande et le centre droit. J’y gagne dans tous les cas. Je suis le bulletin de vote stable et sûr." 

Interrogé sur son souhait de conclure une alliance avec le parti communiste, le président du Parti de gauche estime qu’il n’a "pas l’intention de (se) priver de la participation des communistes". "Ils sont tous les bienvenus" déclare-t-il. 

La présidentielle, "un référendum sur les traités européens"

Le candidat explique aussi qu’il compte faire de ce scrutin "un référendum sur les traités européens". "Tout le monde sait qu’un nouveau traité est prévu 2017. Donc le choix du futur président est un choix sur l’Europe." 

Il estime que l’élection présidentielle de 2017 sera "sans précédent, car la société s’est décomposée lors des derniers quinquennats". "Le peuple peut aussi bien choisir une abstention de masse qu’une participation punitive sévère pour en faire le moment d’un coup de balai" continue-t-il. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

CARTE - Covid-19 : quels sont les départements où le nombre de cas augmente à nouveau ?

Texas : trois enfants abandonnés dans une "maison de l'horreur" avec le cadavre de leur frère

PHOTOS - Miss France 2022 : de l'Alsace à Tahiti, découvrez la Miss de votre région

Femme de ménage, j’ai plusieurs employeurs, lequel va me verser la prime de 100 euros ? Le 20H vous répond

Ces propositions qu'Eric Zemmour emprunte au programme 2017 de François Fillon

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.